La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : Abomey-Calavi vote l’opposition malgré le cafouillage

Espace membre

Journée d’élection atypique à Abomey-Calavi dans la sixième circonscription ce dimanche 26 avril 2015 où les électeurs de cette commune située à une vingtaine de kilomètres du siège de la Commission électorale nationale  autonome (Cena) ont  dû  prendre leur mal en patience pour voter après des heures de retard. Ce qui a occasionné des dépouillements tardifs mais révélateurs d’une aversion des électeurs à l’alliance au pouvoir.

L’Union fait la Nation (Un), l‘ alliance Rb-Rp, l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement  (And). Ce sont là les trois grandes alliances de partis de l’opposition qui ont conquis le cœur des électeurs de la commune d’Abomey-Calavi. Selon les grandes tendances issues de l’élection législative de ce dimanche 26 avril 2015. Du constat de terrain fait par la Nouvelle Tribune,  l’alliance Fcbe au pouvoir a broyé du noir dans plusieurs centres de vote. L’ambiance à l’heure du dépouillement dans les centres de vote sillonnés en dit long. Au Ceg1 Abomey-Calavi, où les premiers dépouillements ont commencé autour de 19h, a-t-on constaté, les citoyens présents  manifestaient une réjouissance collective à chaque fois qu’un bulletin en faveur d’une des alliances de l’opposition. Mais quand arrivait qu’un bulletin soit en faveur de l’Alliance Fcbe au pouvoir, il est accueilli par des  hués. Cela s’accompagnait de quelques commentaires dénonçant des électeurs qui auraient voté sous influences  de libéralités, de sacs de riz et autres cadeaux. Toutes choses qui portent à croire que cette commune dont le maire est un transfuge des Fcbe désormais membre de l’And, a vomi l’alliance pro-Yayi.

Abomey-Calavi dompte le cafouillage

Au-delà du choix porté sur les alliances de l’opposition, les populations d’Abomey-Calavi ont été exemplaires. N’eut été cette maturité des populations,  des mouvements de mécontentement populaires auraient pu s’éclater mettant à le déroulement de l’élection dans la commune.  Cette exemplarité à laquelle une palme d’or pourrait être délivrée pour marquer les esprits, s’explique par le fait les populations ont su contenir leur colère face au cafouillage dans la coordination des opérations.  Entre autres, il est à signaler que la plupart des bureaux de vote ont ouvert avec un grand retard et certains à l’heure des dépouillements ont cruellement manqué de lampes. A Agori les premiers bureaux de vote ont ouvert aux environs de midi. A l’université d’Abomey-Calavi, c’est après 13heures, soit au moins six heures de retard.  A l’arrondissement central d’Abomey-Calavi d’où partaient les matériels, c’est à 9h52 min, que le premier bureau de vote a ouvert avec plus de 150 minutes de retard. Les quartiers Sèmè, Akassato, Zogbadjè, Tokpa-Zoungo, Zopah, Zoundja, Cité la Victoire, Kansounkpa, Gbodjo…. les postes de vote n’ont pu ouvrir avant 10h, puisque à cette heure tout le matériel sensible destiné à ces quartiers était encore à l’arrondissement où a régné un indescriptible remue-ménage. Des investigations faites sur place, cela était l’œuvre du Chef d’arrondissement et chargé de la coordination des opérations à Calavi. Selon, Judicaël Gbaguidi, président de bureau Ste félicité Ab-Calavi, alors qu’il a exigé d’eux d’être présents à 04heures pour recevoir à 06 heures le matériel sensible afin d’ouvrir rigoureusement à 07heures,le coordonnateur s’est présenté à 07h15. A cela s’ajoute l’inexpérience des agents de bureaux de vote qui se sont mélangé les pédales. Mais à ces ratées, Abomey-Calavi  a opposé une parcimonie dans laquelle elle a choisi l’opposition.

Klouékanmè vote Un

Comme dans les autres localités du pays, les populations de la Commune de Klouékanmè se sont acquittées de leur devoir citoyen. L’une des communes de la 11è circonscription électorale, Kouékanmè n’a pas manqué d’exprimer son vote. Et le scrutin s’est déroulé normalement. Joint au téléphone, Christophe Mêgbédji maire de cette commune a expliqué qu’à part quelques retards observés au niveau de certains bureaux de vote, tout s’est bien déroulé. Pas d’incident majeur donc et la population s’est bien comportée dans l’ensemble. Après le décompte dans les différents bureaux de cette commune, l’autorité communale informe que l’Un vient largement en tête. L’Un est suivi de l’And. Les Fcbe n’ont pratiquement rien obtenu dans ce qu’il convient d’appeler fief traditionnel du Parti social démocrate (Psd) de Bruno Amoussou. Les populations de Klouékanmè ont donc choisi l’opposition