La Nouvelle Tribune

Procès en diffamation du Sg Synaplasta: Le dossier à nouveau renvoyé

Espace membre

Censé avoir lieu hier, le dossier relatif au procès en diffamation intenté par le ministre de Souza contre le Sg du syndicat du ministère du développement a une nouvelle fois été renvoyé. Et pour cause, le ministre n’a pas payé à temps, les frais de dossier.

On ne sait toujours rien sur la consistance ou non des accusations de mauvaise gestion portées contre le ministre du développement, de l'Analyse Economique et de la Prospective, Marcel Alain de Souza, par le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du plan et de la statistique (Synaplasta), Julien Adjinda. Censé avoir lieu ce jour, mercredi 22 avril 2015, le procès en diffamation intenté par l’autorité ministérielle qui se dit diffamée par le syndicat et le secrétaire général vient une nouvelle fois d’être renvoyé. Déjà renvoyé une première fois le 11 mars dernier pour non paiement par le ministre de la somme de 10.000 FCFA constituant les frais de dossier, le jugement de l’affaire de diffamation a une nouvelle fois été renvoyé pour des raisons presqu’identiques. Le ministre de Souza, à en croire les informations recueillies auprès des syndicalistes qui s’étaient massivement mobilisés pour soutenir leur camarade Julien Adjinda, à l’audience d’hier au tribunal de première instance de Cotonou, n’a en effet pas versé à temps la modique somme représentant les frais de dossier. Pour donc ce défaut de paiement à temps des frais de dossier, le juge chargé de connaître de l’affaire n’a eu d’autres choix que de renvoyer le dossier à une autre date, précisément au 03 juin prochain.

 Le syndicat crie au dilatoire

Ce nouveau renvoi du dossier de diffamation n’est pas du goût des responsables syndicaux, de même que les travailleurs du ministère du plan. Dans un communiqué posté dans la soirée de ce mercredi même sur sa page facebook, le Syndicat national des travailleurs du plan et de la statistique a dit toute sa colère. Selon le communiqué du syndicat, cette façon de faire du ministre relève du dilatoire et participe d’une stratégie savamment orchestrée. « Le dilatoire continue », lit-on dans le communiqué des travailleurs qui font remarquer que « la stratégie du ministre Marcel de Souza est de se réfugier à l’Assemblée nationale pour ne pas répondre des malversations qu’il a cautionnées, avec les siens ».

Rappelons que le ministre de Souza a porté il y a peu plainte contre le syndicat consécutivement dénonciations faites le premier responsable du Synaplasta qui a qualifié de « mauvaise » la gestion par le ministre des ressources publiques. Il a avait même dénoncé qu’« une table à manger importée de dix places avec dix chaises au profit du Pcrebr au Mdaep ont coûté vingt trois millions quatre cent quatre vingt treize mille trois cent quatre vingt sept (23 493 387) f cfa ».

Le Sg du syndicat, Julien Adjinda, rassure de ce qu’il va gagner ce procès car il détient plusieurs preuves pour étayer ses accusations. Vivement donc, le procès pour qu’on  puisse avoir une idée claire si oui ou non les ressources publiques ne sont pas dilapidées dans ce ministère.