La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : des affiches du Reso atao sabotées à Akpakpa, la justice saisie

Espace membre

Le Parti du renouveau démocratique (PRD) et un de ses militants seront jeudi prochain devant le juge. Le parti de Me Adrien Houngbédji sera jugé pour répondre des actes de sabotage présumé d’affiches du Reso atao à Akpakpa dans la 15ème circonscription électorale.

L’incident s’est produit le vendredi 17 avril dernier à la place Agbodjèdo. Selon le récit des faits rapportés par certains médias, c’est alors que les militants du parti arc-en-ciel décoraient le lieu public en collant des affiches de leur parti pour la réception de leur leader, Me Adrien Houngbédji, le lendemain, samedi,  pour un meeting que des militants du parti Reso atao, ennemi juré du PRD, ont fait irruption pour également poser des affiches.

Ce à quoi, les militants du PRD se sont farouchement opposés, estimant que c’est de la pure provocation que de vouloir poser des affiches d’un transfuge de leur parti à côté de celles de leur leader sur les murs d’un lieu qu’ils ont loué. En dépit de cette opposition des partisans du PRD, les militants du Reso atao très déterminés ont posé leurs affiches. Ce qui a provoqué la colère d’un responsable du PRD qui a saboté certaines affiches du parti adverse.

Cet acte de vandalisme lui a été préjudiciable, puisqu’il sera aussitôt mis aux arrêts par les éléments du commissariat de Sègbèya, suite à une plainte du député Mohamed Atao Hinnouho, chef du parti Reso atao. Et comme on pouvait s’y attendre, cette arrestation du militant PRD a amplifié la colère des autres partisans du président Houngbédji qui ont menacé de faire disparaître le député qui était venu assister à la scène de l’arrestation.

La situation était donc tendue au point où les policiers ont été contraints de laisser libre le responsable PRD et de transférer l’affaire devant les tribunaux. Selon les informations qui nous sont parvenues, l’affaire sera jugée ce jeudi 23 avril 2015.