La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : Azannaï enflamme Sikècodji

Espace membre

Dans ses pérégrinations électorales, le député Azannaï a fait hier une descente à Sikècodji à la place Agonlin –gare (derrière place du bicentenaire) prise d’assaut par des milliers de personnes, une place noire de monde.

Comme à l’accoutumée, le discours était bien virulent, bien qu’en  langue Fon. « On ne peut donner la majorité à un président qui est en fin de mandat et dont les actes et les discours ne sont pas rassurants », martèle  le député/ candidat de la liste UN. Il cite à profusion les déclarations attentatoires à la paix et  à l’unité nationale faites par le Chef de l’Etat dont celle du 1er août 2012. Il a aussi dénoncé l’utilisation abusive des moyens de l’Etat pour faire la campagne partant de Boni Yayi lui-même et les autres Marcel de Souza et Christophe Vignigbé. Il a  invité les uns et les autres à se mobiliser pour barrer la voie à Yayi dont les intentions sont très peu claires.

 Les observateurs dans nos murs

Ce jour, un groupe d’observateurs de l’Organisation internationale de la francophonie et d’autres organisations internationales fouleront le sol béninois. A leur tête, l’ancien président de la transition malienne Tioncounda Traoré. Ce groupe observe les opérations de distribution des cartes d’électeurs, le déroulement des campagnes et l’élection du dimanche. De leur rapport et déclarations dépendront la crédibilité et la transparence du scrutin.