La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : accrochage entre militants FCBE et RB-RP à Zakpota

Espace membre

Période de séduction de la masse populaire à travers les idées, la campagne électorale pour l’obtention des 83 sièges à pourvoir est progressivement en train de virer à un rapport de force physique.

A Zakpota, dans le département du Zou, dans le centre du pays, des militants de l’alliance Forces cauris pour un bénin émergent (FCBE) au pouvoir depuis 9 ans, et ceux de l’alliance formée par les parti Renaissance du Bénin et Réveil patriotique se sont affrontés. Le malheureux incident est survenu dans la journée d’hier, samedi 18 avril 2015. Selon les premières informations qui nous sont parvenus depuis Zakpota, le malheureux incident a eu lieu lors d’une caravane des militants soutenant les FCBE et leur leader, le président de la république, Dr Thomas Boni Yayi. Mais qui a déclenché l'affrontement ? Et quel est le bilan de cet accrochage entre militants autrefois alliés pour la gestion du pouvoir d’Etat ? On ne le sait pour l’instant.

Regret et appel au calme

Suite à cet accrochage qui recule d’un pas la démocratie béninoise citée en exemple dans la sous-région, la réaction des responsables de partis ne s’est pas faite attendre. Dans un post sur sa page facebook ce dimanche, le président du parti Renaissance du Bénin, Léhady Vinagnon Soglo, membre de l’alliance RB-RP, a condamné un « acte dégradant pour l’image de notre jeune démocratie ». Après avoir exprimé ses regrets et ce, sans pour autant rejeter le tort sur les militants de telle alliance ou de telle autre,  le président des Houézèhouè a insisté sur le fait que les « élections ont toujours été pour nous depuis 1990, des moments de fête », et qu’« il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement ». Et c’est pourquoi, LVS comme on l’appelle affectueusement la population, a invité les uns et les autres à la tolérance et surtout au calme.  Il a également appelé tous les militants de toutes les tendances au respect des textes de la république notamment ceux qui régissent les élections dans notre pays.