La Nouvelle Tribune

Dessaisissement du Cos-Lépi : Sacca Lafia serein, Koutché rassure

Espace membre

Au Bénin, la crise autour du financement de la confection et la distribution des cartes d’électeur n’était pas loin d’un bras de fer entre deux personnes. Le premier Komi Koutché, ministre de l’Economie et des Finances ; le second Sacca Lafia, président du Conseil d’orientation et de supervision des opérations de correction de la liste électorale permanente informatisée. 

Dans ce bras de fer, le ministre Koutché n’est que le porte-voix du gouvernement dont la mission est le financement des différentes opérations du processus électoral. Vu comme tel, on dirait alors que la Cour constitutionnelle vient de mettre fin à un duel Lafia-Koutché, et par ricochet, Cos-Lépi-gouvernement. Un duel qui faisait basculer une fois encore dans l’incertitude la tenue des élections législatives du 26 avril prochain. Dans sa décision Dcc 15-092 du 14 avril 2015, comme pour siffler la fin de la récréation, la Cour constitutionnelle dessaisit le Cos-Lépi des opérations querellées et les confie au Centre national de traitement des données (lire décision en page 6,7 et 11).  « Il n’y a pas péril en la demeure», a rassuré Sacca Lafia hier sur Golfe Télévision. Le président du Cos-Lépi dit avoir accueilli avec enthousiasme et sérénité.  « Toutes les cartes d’électeur ont déjà été imprimées, a-t-il rappelé. Tous les électeurs auront leur carte avant le jour du scrutin.» Selon lui, avec le niveau atteint par le Cos-Lépi dans l’exécution des tâches, les travaux seront achevés quelle que soit l’institution qui prend la relève. « Il n’y a plus de décision politique à prendre. Ce qu’il reste est technique », a-t-il précisé.

«Il n’y aura pas de blocage»

Pour réagir à cette même décision de la Cour constitutionnelle, le ministre des Finances, Komi Koutché était sur la télévision nationale (Ortb) dans la soirée d’hier. «Il n’y aura pas de blocage parce que la décision de la Cour constitutionnelle s’impose à tous », a-t-il affirmé. Avant d’annoncer que les cartes d’électeur sont déjà arrivées dans certains départements. Et la distribution commencera vendredi. Pour que tous les électeurs soient servis, «nous avons demandé au Cnt de doubler au besoin le personnel chargé de distribuer les cartes », a-t-il ajouté avant de rassurer: «nous sommes prêts pour aller aux élections. Même si c’est la semaine prochaine».