La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : le député Vlavonou lance sa campagne à Ifangni

Espace membre

C’est dans son fief à Ko-Koumolou dans la commune d’Ifangni que le député Louis Vlavonou a lancé sa campagne pour les élections législatives. Hier mardi, il a lancé les hostilités dans la 21è circonscription électorale devant une foule impressionnante de militants. Et à l’instar des autres candidats de la liste Un, il lance un appel contre la révision de la constitution.

Louis Vlavonou peut compter sur Ifangni. Hier, au cours de sa première sortie, il a reçu la bénédiction de sa commune natale. Les populations ont exprimé cela par l’accueil et la mobilisation accordés à sa venue à Ko-Koumolou. Taciturne par nature, le député n’a pas néanmoins hésité à dire courageusement à ses mandants qu’il faut arrêter Boni Yayi « Empêcher  Boni Yayi de tordre le cou à la constitution de notre pays pour s’éterniser au pouvoir », tel est le message fort porté par à l’attention des populations et des militants Un par le député Louis Vlavonou. En passant aux peignes fins les affaires telles que, affaire d’empoisonnement du chef de l’Etat, Icc services, le régionalisme accentué par une corruption plus accrue sous l’ère Yayi, Louis Vlavonou déclare que la seule manière de sanctionner ce régime est de le punir par la voie des urnes. Accorder son suffrage à l’actuel  régime  au pouvoir est  synonyme du déclin  des fondamentaux de la  démocratie et ce, pendant une décennie selon le député  .Revenant sur les relations de l’Un avec le Prd, le député Vlavonou parle d’une trahison minutieusement orchestrée par un de ses frères aujourd’hui  candidat aux prochaines législatives  alors que les fondamentaux avaient été fixés pour une union sacrée autour du développement de la commune d’Ifangni.  Les militants et autres sympathisants de l’Union fait la nation de la commune d’Ifangni ainsi  aguerris pour la bataille des joutes électorales du 26 avril 2015 disent toujours garder le flambeau comme d’habitude en  allant à l’assaut des trois sièges en compétition. «  Nous avons déjà la main mise sur deux, donc nous nous bataillons maintenant pour le troisième siège » a déclaré Joseph Akpata, ancien Maire de la commune d’Ifangni  assisté par les rois Houézè holou et celui d’Ifangni.  A la faveur de ce géant meeting, les militants ont été sensibilisés aux principes et les techniques afin de réduire l’invalidation et la neutralité des voix,  ce qui rassure plus d’un  à en croire la foule des militants. Comme l’a souhaité le  leader charismatique du Madep, l’honorable Séfou Fagbohoun,  l’Un est donc partie pour arracher les trois sièges en compétition. Les  messages sur les affiches et posters installés pour la circonstance en disent long : « Il a accompli chez nous des actes concrets ; notre soutien à lui n’est pas à marchander ; nous le supportons jusqu’au dernier moment ; voter Louis Vlavonou, c’est voter  contre la gestion calamiteuse de nos ressources »,  pouvait-on lire.  Passée l’étape de Ko-koumolou, le député candidat s’est rendu également  au centre ville  d’Ifangni, à Ko-Ogou puis dans d’autres villages de la commune où le même geste a été réitéré.