La Nouvelle Tribune

Législatives : L’Ang se jette dans la bataille pour révolutionner le parlement béninois

Espace membre

La fièvre électorale s’est déjà emparée du Bénin. Cotonou la capitale économique du Bénin en sera fortement agitée. Cela sans plus tardé, a commencé dès vendredi 10 avril dernier, le premier jour de l’ouverture de la campagne électorale pour les législatives d’avril 2015 qui s’annoncent épiques en terme de bataille entre les différentes forces politiques dont l’Alliance pour une nouvelle gouvernance (Ang).

Cette alliance constituée du Parti communiste du Bénin, du Parti social démocrate le Bélier (Psd-le Bélier) et le Creuset pour le développement et le progrès (Cdp), a officiellement annoncé ses couleurs lors d’un meeting qui a eu lieu vendredi, au Centre de promotion artisanale (Cpa) de Cotonou. Philippe Noudjènoumè, le président de cette alliance qui prône une nouvelle gouvernance du Bénin et les siens ont indiqué aux populations dont enfants, jeunes, adultes et même des personnes du troisième âge, l’intérêt, pour elles, de choisir la liste Ang.

« Ce lancement est placé sous le patriotisme. Il faut aimer ce pays. Ceux qui sont positionnés sur la liste Ang sont des patriotes » a déclaré M. Noudjènoumè. Ces législatives à en croire les différents intervenants qui se sont succédés, doivent sanctionner la gouvernance actuelle, qui disent-ils, est l’une des pires qu’a connues le Bénin. Sans en apporter la preuve, M. Noudjènoumè a assuré que les hommes du pouvoir ont déjà positionnés des gens au ¾ des mille et quelques agents à recruter au concours de recrutement lancé au profit de l’administration publique béninoise.

Pour cela et pour les frustrations que la jeunesse a encaissées sous le régime de Boni Yayi, il demande aux jeunes chômeurs et à leurs parents de se fâcher. «Les jeunes, il faut vous fâchez. La colère des jeunes doit se manifester dans les urnes » a-t-il lancé. Avant lui, Thérèse Waounwa, une candidate sur la liste Ang a averti : si les populations ne votent pas la liste Ang, le pays sera aux mains des voleurs.