La Nouvelle Tribune

Attribution de marchés d’énergie : Ayadji révèle un autre scandale sous Yayi

Espace membre

Encore un nouveau-né dans la horde des scandales sous le régime Yayi ? En tout cas, le syndicaliste et activiste Jacques Ayadji vient de donner l’alerte d’une nouvelle affaire qui pourrait faire couler dans les tout prochains jours beaucoup d’encre et de salive. Il l’a fait a travers un post sur sa page Facebook dans la soirée d’hier.

Selon sa publication, l’affaire concerne une procédure de passation de marchés publics dans le domaine énergétique. Une entreprise citée en janvier dernier, dans un scandale qui a éclaboussé le Cos-Lépi est indexée. Contacté par la rédaction de la Nouvelle Tribune, il a confirmé l’authenticité du post et réitéré son contenu. Lisez ci-dessous sa publication 

LE POST DE JACQUES AYADJI

Attribution à la société B&E (Ndlr) créée par un député d’une circonscription du Nord, très proche du chef de l’Etat (Ndlr) de deux marchés de travaux pour un montant total de 417.003.465 Fcfa Ttc pour le 1er lot et de 433.583.520F cfa Ttc pour le 2ème lot. Il y a urgence d'une auto-saisine de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (Armp) présidée par monsieur Eugène Dossoumou.

Motif du rejet des concurrents de cette société qui ont pourtant proposé des offres de plus de 100 millions moins chères par lot est qu’ils ont fourni la photocopie de l'autorisation du fabricant au lieu de l'original.

Par ailleurs, l'Armp doit aussi vérifier si le curriculum vitae et le diplôme du député (…) ont été effectivement utilisés pour bonifier techniquement l'offre de la société comme le dénoncent des sources crédibles proches de la Sbee.

L'Autorité Nationale de lutte contre la corruption doit aussi se saisir de ce dossier.

J'invite respectueusement le Chef de l'Etat, monsieur Boni Yayi à donner des instructions nécessaires à cette fin.

Quant au Dg/Sbee, monsieur Camille Kpogbemabou, je lui conseille de ne pas se compromettre dans ce dossier.