La Nouvelle Tribune

Retrait de l’agrément à la Fbf : le ministre évoque les raisons

Espace membre

Pour éclairer le peuple béninois sur ce qui a motivé  le gouvernement à retirer l’agrément à la Fédération béninoise de football ( Fbf), le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs Safiou Idrissou Affo , entouré de quelques membres de son cabinet , a tenu un point de presse à l’hôtel de l’amitié de Kouhounou.

Le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs, Safiou Idrissou Affo a rencontré la presse, hier à l’hôtel de l’amitié de Kouhounou, pour faire part à l’opinion publique nationale et internationale les raisons qui ont poussé le gouvernement à retirer l’agrément à la Fédération béninoise de football ( Fbf) . Comme raisons évoquées, il a déclaré que la Fédération a violé entre autres l’article 1 de l’arrêté N°072/MJSL/DC/SGM/DES/SA du 24 mai 2013 portant agrément de la Fédération béninoise de football , en ses points 2, 4 et 6 et de l’article du même arrêté et n’ a pas non plus respecté les dispositions des textes en vigueur notamment les articles 55 et 56 du décret n°2002-223 du 14 mai 2002 portant approbation des Statuts types des Fédérations sportives en République du Bénin, l’article 10 de la Charte de bonne relation entre les Fédérations et les Gouvernements signée le 07 avril 2005 entre le CIO et le Ministère des sports, l’article 33 de  la Convention Standard de collaboration gouvernement et Fédérations, et les statuts de la Fbf. Il  a souligné que d’autres motifs concourent à une telle décision notamment la non – exécution des instructions de la Caf et de la Fifa relatives à la réunification de tous les acteurs du football , la gestion discriminatoire du football, l’absence de transparence dans la gestion administrative, financière et technique de la Fbf, la violation délibérée des règlements et dispositions de la Caf et de la Fifa relatifs à la tricherie sur les âges et les nationalités des joueurs, la mésintelligence entre les membres du comité exécutif de la Fbf entraînant une cacophonie en son sein, la mauvaise organisation du championnat national et l’ absence remarquable de politique et de compétition en faveur des catégories d’âge. Le ministre des sports a été soutenu dans ses propos par El Farouck Soumanou, Directeur général du Fonds National pour le Développement du Sport. Ce dernier a affirmé que la Fédération n’a jamais fait la reddition des comptes (pas de point financier sur la gestion de la Fbf). Il a invité par ailleurs les six (06) membres du comité exécutif qui ont dénoncé la mal gouvernance de leur président à finir avec l’hypocrisie et leur a demandé de réagir. A propos de la réaction de la Fifa, il dit : « Nous sommes prêts à accepter la sanction de la Fifa. ….. Nous sommes obligés de passer par-là …. Eviter de faire des textes taillés sur mesure»

>> Conseil des ministres : les raisons du retrait de l'agrément à la Fbf

Les mesures conservatoires prises

Le ministre Affo a déclaré qu’il a été notifié, le 30 mars 2015, au Président de la Fbf , par exploit d’huissier, l’arrêté de fermeture provisoire du siège de la Fbf et un autre arrêté pour faire un inventaire contradictoire du patrimoine de la Fbf. A la suite du ministre des sports, El Farouck a ajouté que la  Confédération africaine de football (Caf) et la Fédération internationale de football association) seront saisies afin de leur annoncer les motifs qui ont obligé l’Etat béninois à prendre une telle décision. Il a précisé qu’il y aura une rencontre avec tous les acteurs sportifs et les mécènes puis l’installation d’un comité de normalisation du football.

Suspension des championnats

Le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs a annoncé au cours de son point de presse, la suspension des championnats nationaux des Ligues 1 et 2. La raison évoqué par ce dernier est d’éviter qu’ il y ait  trouble à l’ ordre public c’est –à dire des affrontements sur les stades entre ceux qui sont pour et contre la décision.

Plus de 1 milliard investis dans le football en 2014

Le Directeur des Sports d’élite (Dse), Ali Yaro a révélé que l’Etat a investi 1 milliard 140 millions de Francs Cfa pour toutes les compétitions confondues auxquelles le Bénin a pris part en 2014. Il a ajouté que pour le payement  de l’entraîneur, l’Etat a déboursé la bagatelle somme de quatre- vingt millions (80.000.000) francs Cfa. Le total des fonds engloutis dans le sport roi l’année dernière fait selon le Dse environ 20% du budget du ministère des sports.