La Nouvelle Tribune

Journées de réflexion du gouvernement

Espace membre

Le G4, le G13 et Force clé exigent des préalables
En réponse à la proposition du gouvernement de Boni Yayi d’organiser des journées de réflexion sur la situation politique nationale, le collectif des forces politiques, réunies au sein du G4, du G13, du Prd et de Force Clé viennent de réagir. Dans une correspondance conjointe...

adressée au ministre en charge des relations avec les institutions, elles souhaitent  la tenue d’une réunion préparatoire entre leurs représentants et ceux du gouvernement, afin d’éviter, disent-elles, toute précipitation  dans l’organisations desdites journées.
{mosgoogle}
{joso}
Collectif des forces politiques Cotonou, le 24 Novembre 2008 G 13 - G 4 - Force Clé Cotonou

A
Monsieur le Ministre Chargé des relations avec les Institutions et la Société civile
COTONOU
Objet: A/s Journées de réflexion sur la situation politique nationale
.
Monsieur le Ministre,
Comme suite à l’annonce faite par le gouvernement le 19 novembre 2008 relative à la tenue de deux journées de réflexion sur la situation politique nationale et à vos correspondances en date du 21 novembre 2008 invitant les formations politiques à prendre part auxdites assises, nous voudrions soumettre à votre appréciation les observations suivarites.
Les forces politiques représentées au sein des regroupements politiques que sont: l’Alliance G 13 (AFP, CBE, Force Espoir, AR, PDPS, UNDP et UPR), l’Alliance G 4 (RB, PRD, MADEP, PSD), ainsi que l’Alliance Force Clé, accueillent favorablement toute initiative tendant à promouvoir le dialogue politique dans notre pays.
L’intérêt national, la préservation de la paix sociale, le combat commun pour sortir notre pays des multiples crises alimentaire, économique, financière et .  notre ferme volonté.,de conjuguer nos efforts pour affronter les grands défis du développement nous imposaient depuis de longs mois l’organisation de ce dialogue politique. Il s’agit d’améliorer le fonctionnement de nos institutions et de renforcer les principes fondateurs de notre système démocratique établis depuis la conférence des forces vives de la nation de février 1990.
Le collectif des forces politiques ci-dessus mentionnées, soucieux de parvenir à des résultats répondant à l’attente des populations, souhaite que soit évitée toute précipitation qui risque d’être dommageable à la concrétisation de notre volonté commune de dialogue.
Enfin, étant donné que la crispation de la vie politique se manifeste avec plus d’acuité à l’Assemblée nationale, le collectif souhaite qu’une première réunion préparatoire soit organisée de manière paritaire entre les représentants du gouvernement et ceux du collectif des forces politiques représentées à l’Assemblée nationale. Cette rencontre traitera des dispositions préliminaires à prendre en vue d’un meilleur cadrage des assises et de la définition des étapes du processus. Elle pourrait se tenir à une date et en un lieu dont nous conviendrons de commun accord. .
Nous vous prions, monsieur le Ministre, de bien recevoir l’expression de nos sentiments distingués.

{/joso}