La Nouvelle Tribune

« L’alliance RB-RP aura 15 députés pour contribuer à barrer la route aux révisionnistes »

Espace membre

L’honorable Francis LOKO, membre de l’alliance « Renaissance du Bénin-Réveil Patriotique » était hier dimanche 29 Mars 2015 l’invité de la radio Soleil Fm. Au cours de l’émission, il a fait le tour d’horizon de plusieurs questions d’actualité dont les nouvelles adhésions à l’alliance RB-RP, le projet de la révision opportuniste de la constitution, la gestion de la municipalité de Cotonou, la polémique autour du dégagement à Xwlacodji.

Le député Francis LOKO n’a pas fait économie de vérité sur toutes les questions qui lui ont été posées par l’animateur. Son message est clair : « l’alliance RB-RP aura 15 députés aux prochaines élections législatives pour contribuer à barrer la route aux révisionnistes », a-t-il pronostiqué.

 S’agissant de la question de la révision de la constitution, l’élu national de la RB a désavoué le climat d’anxiété que le président de la République a instauré dans le pays. « Pourquoi c’est à quelques encablures de la fin de son mandat qu’il organise des tournées, des marches, des meetings et fait placer des posters géants à son effigie dans le pays ? », s’est interrogé le député LOKO. Ce dernier dit ne pas trop croire aux annonces du président Boni Yayi de quitter le pouvoir en 2016. « Avant lui, d’autres ont tenu la même promesse avant de tourner casaque au dernier moment », a-t-il rappelé avant de poursuivre : « il est vrai que la constitution a prévu le mode de sa révision, mais il faut obtenir un minimum de consensus avant de passer à cette révision, comme l’a réitéré la cour constitutionnelle », ajoute le député.

     Au sujet de la gestion de la mairie de Cotonou, le député a expliqué comment le gouvernement a rendu la tâche difficile aux autorités municipales à travers son refus de transférer le marché Dantokpa dans l’escarcelle de la mairie. Pourtant, a expliqué l’invité de Soleil FM, « sur les 700 tonnes de déchets produits chaque jour par la ville de Cotonou, le marché Dantokpa, à lui-seul, en produit les 2/3.  Mais la Société de gestion des marchés (SOGEMA) qui a la charge de la gestion de Dantokpa n’investit aucun kopeck dans l’enlèvement de ces ordures », a déploré l’honorable LOKO. Il a cité l’exemple de certains pays dont le Sénégal qui met 10 milliards à la disposition de la municipalité de Dakar pour rendre la ville propre. « Il faut que la décentralisation soit effectivement mise en œuvre pour que la mairie ait les moyens pour travailler. Il faut aussi que le gouvernement apprenne à dépolitiser la gestion de la ville de Cotonou », a-t-il souhaité.

« En dépit de ses maigres moyens, la municipalité de Cotonou fournit assez d’efforts dans la construction, l’aménagement et l’assainissement des routes, la lutte contre les inondations, la construction des écoles et marchés, etc…. », a fait remarquer le député RB. 

  Par rapport à la situation qui prévaut autour du dégagement opéré à xwlacodji dans le 5ème arrondissement de Cotonou, il a indiqué : « Ce n’est pas la municipalité de Cotonou qui a donné l’ordre de casser les maisons. C’est plutôt le gouvernement. Je met au défi celui qui peut prouver le contraire », a-t-il lancé. A en croire ses propos, le gouvernement n’a jamais consulté les autorités de la ville de Cotonou sur ce dossier. «  Quel intérêt avons-nous à détruire ainsi les habitations ? », s’est interrogé le député LOKO avant de conclure : « le gouvernement qui a cassé les maisons doit les reconstruire »

   Répondant aux questions des auditeurs, Francis LOKO a déclaré : « la Renaissance du Bénin est un parti responsable qui totalise déjà 20 ans d’expériences dont 15 ans dans l’opposition. Ce n’est donc pas un club électoral. Son appartenance  à l’Union fait la Nation et au gouvernement participe de sa maturité politique », a précisé l’honorable LOKO avant de conclure  que  la Renaissance du Bénin est un parti dynamique et fidèle au respect des exigences démocratiques et à ses engagements ».