La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : Nago reçoit le soutien des enseignants de Lokossa

Espace membre

Le président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Coffi Nago, candidat tête de liste de l’alliance Fdu dans la 18è Circonscription électorale comprenant Lokossa, Bopa et Houéyogbé, a reçu le weekend dernier, le soutien ferme des enseignants de la commune de Lokossa réunis au sein du Réseau des enseignants de Lokossa soutenant la liste Fdu (Reel-Fdu) dans le cadre des prochaines élections législatives du 26 avril 2015.  

Il était accompagné pour la circonstance du maire Dakpè Sossou de Lokossa, colistier du président Nago sur la liste Fdu. Occasion pour le président Nago de revenir sur son opposition déterminée à la révision opportuniste de la constitution béninoise. . « Je suis resté constant moi, contrairement à ce que certains disent. Je dis non à une révision opportuniste parce que ça va mettre à mal la démocratie, ça va dénaturer notre démocratie. Et ce n'est pas parce que j'ai dit oui au départ que je vais continuer à dire oui, maintenant que les choses sont claires…Le peuple de Lokossa doit montrer que personne ne peut le diviser. Par votre décision du 26 avril, montrez que vous êtes éveillés que vous êtes, tout à fait, lucides » a martelé le président Mathurin Coffi Nago. Au nom des enseignants de Lokossa, leur porte-parole, a formulé des engagements fermes afin d’accompagner et soutenir la liste Fdu et le président Nago qui selon eux, fait l’objet de méchanceté gratuite, de dénigrement, de calomnie, d’attaques publiques et de machination. « Nous osons croire que vos victoires pour les joutes électorales sonneront le glas de nos soifs étanchées et qu'au-delà de nous, le peuple béninois trouvera un souffle nouveau dans un Bénin où la profession enseignante pourra jouir de l'honneur et des mérites qui lui sont dus sans avoir à faire des grèves, sans avoir à marcher, sans avoir à être gazé, sans avoir à se faire tirer dessus, sans avoir à être menacés d'être défalqués, rudoysé ou mutés arbitrairement dans la pire des humiliations » a déclaré Honoré Da-Costa au nom de ses collègues enseignants. Selon un autre membre de la coordination du collectif des enseignants soutenant les actions du Maire Dakpé Sossou, l’adversaire politique à abattre a pour nom Fcbe.