La Nouvelle Tribune

Barthélémy Kassa : Yayi cherche la majorité «pour faire échec à la révision»

Espace membre

Aussi absurde et surprenant cela puisse paraître, ce n’est pas l’alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) qui cherche à réviser la Constitution du 11 décembre 1990. C’est plutôt les forces de l’opposition politique béninoise qui ont un intérêt à amender la loi fondamentale du pays.

C’est en résumé ce qu’a tenté de démontrer dimanche dernier sur la chaîne de télévision privée Canal3 Bénin, le ministre Barthélémy Kassa. Dans une démonstration dont lui seul comprend la logique, le ministre du sol du président Yayi, a laissé croire que contrairement aux déclarations des FCBE qui ont réaffirmé leur volonté de modifier la loi, c’est l’opposition qui veut nourrir cette ambition.

« Parmi eux, il y  en qui, en 2016, même s’ils sont candidats et élus, ils ne pourront que faire un seul mandat. Parce que la limitation d’âge aidant. Mais vous pensez que, étant donné que l’appétit vient en mangeant, s’ils reprochent à quelqu’un qui a déjà fait deux mandats de vouloir rester, qu’ils sont à l’abri de cet appétit-là ? Lorsqu’ils n’auront qu’un demi-mandat pour franchir la limite d’âge ? », a expliqué Barthélémy Kassa.

Après cette fabuleuse démonstration, le ministre de l’énergie fera donc remarquer que c’est pour empêcher l’opposition de mener à bien son projet de révision que l’alliance FCBE, au lieu de retirer simplement son projet de l’Assemblée nationale, se bat pour avoir la majorité des députés au parlement.  « Aujourd’hui, c’est l’Opposition qui a intérêt (à réviser), puisqu’elle a le pouvoir de faire retirer le projet. C’est pour ça on se bat pour avoir la majorité des députés qu’il faut pour le leur empêcher juste au lendemain du 26 avril. Pour faire échec à la révision de la Constitution », a indiqué le ministre Kassa.