La Nouvelle Tribune

Bénin : Quand Kassa livre des secrets du couvent Yayi

Espace membre

Les enjeux des élections législatives du 26 avril 2015 semblent avoir bien délié des langues. En effet après le président de l’Assemblée nationale, Professeur Mathurin Coffi Nago qui a fait des déclarations à la limite de révélations, ce dimanche 22 mars, ce fut le tour du ministre Barthélémy Kassa. Invité de l’émission « Zone franche » sur la chaîne de télévision privée Canal3 Bénin, le ministre du « sous-sol » voulant régler leurs comptes aux dissidents de l’Alliance Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), ne s’est pas donné de limites.

L’ardent défenseur du président Yayi a été même donné les stratégies, mêmes les plus antidémocratiques, utilisées par le chef de l’Etat pour imposer ses décisions et ses choix. L’exemple donné par Barthélémy Kassa : les deux élections du président Mathurin Coffi Nago à la présidence du bureau de l’Assemblée nationale. Parlant de ces élections, le ministre de l’énergie a révélé que ce sont des élections gagnées à coup de procurations et de séquestrations. « …Il faut dire la vérité au peuple. Nous savons très bien comment le Professeur Mathurin Nago, est devenu président de l’Assemblée nationale. La première fois, c’était avec 17 procurations. Pour la deuxième fois, on nous enfermé à Lokossa. Moi-même j’étais candidat. On nous a retiré nos procurations et on nous a interdit d’aller à l’Assemblée nationale », a expliqué ce dimanche, sans surement se rendre compte de leur gravité, Barthélémy Kassa aux confrères de Canal3 Bénin.