La Nouvelle Tribune

Affaire Dangnivo : mandat d’arrêt contre Alofa, 4 de ses complices écroués

Espace membre

Le gardien en chef de la prison civile d’Akpro-Missérété et 3 autres personnes viennent d’être déposés en prison. Ils ont été placés ce jeudi 19 mars sous mandat de dépôt. Et ce, pour leur rôle présumé dans l’évasion du charlatan Codjo Kossi Alofa, le présumé assassin de Pierre Urbain Dangnivo, ce cadre du ministère de l’Economie et des Finances disparu le 17 août 2010.

Les quatre présumés complices ont été inculpés après plusieurs semaines d’investigation d’une commission d’enquête mise sur pied par le parquet de Porto-Novo en vue de situer les responsabilités dans l’évasion du charlatan Alofa. Outre ces quatre personnes mises derrières les barreaux, quatre autres personnes notamment le régisseur de la prison, deux militaires et un gendarme, à en croire nos sources, ont-elles été mises sous convocation. Contre le présumé assassin de Dangnivo aujourd’hui introuvable, un mandat d’arrêt a été émis. Rappelons que le charlatan Codjo Kossi Alofa s’est évadé de la prison d’Akpro-Missérété, officiellement, dans la nuit du 3 au 4 février dernier dans des conditions vraiment dignes d’un film hollywoodien, à l’aide d’une corde.