La Nouvelle Tribune

Faux bond de Boni Yayi au corps diplomatique et aux Ptf

Espace membre

Voici une attitude du président Boni Yayi qui ne va pas  du tout faire du bien à son image ni à celle du Bénin auprès du corps diplomatique et des partenaires techniques et financiers (Ptf).

L’évènement, dommageable pour l’image du Bénin, s’est produit ce lundi 9 mars dans la salle bleu du palais des congrès de Cotonou.  De quoi s’agit-il ? Dans le cadre de la journée du Mécanisme africain de l’évaluation par les pairs (Maep), la Commission nationale de gouvernance du Maep en initié au Bénin sa semaine nationale. Cette semaine s’est ouverte avec un colloque sur le thème « Démocratie et bonne gouvernance en période électorale».  Ce colloque devrait être précédé de la cérémonie d’ouverture de la semaine. Les partenaires techniques et financiers du Bénin avec en tête le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), le corps diplomatique accrédité au Bénin avec en tête le chef de la délégation de l’Union européenne et l’ambassadrice de France étaient conviés à cette cérémonie. Et ont tous répondu présents. Les membres du gouvernement et les présidents des institutions de la république étaient soient présents eux-mêmes, soient représentés. Selon le programme de la journée, la cérémonie de lancement officiel devrait démarrer à 9h 00 par la présentation des objectifs et de l’agenda du colloque, puis prendre fin à 10h 15 par l’allocution d’ouverture du président Boni Yayi ou de son représentant. L’arrivée et l’installation des invités et officiels prévues de 8h 00 à 9h. Le président Boni Yayi avait annoncé son arrivée. A cet effet, le Protocol d’Etat s’est mobilisé. La garde présidentielle en place. Toutes les mesures de sécurité prises. Disons simplement que tout le dispositif protocolaire et sécuritaire qui se met en place lorsque le président Boni Yayi se rend à ce genre de cérémonie avait été déployé.

 Seulement, Boni Yayi n’est plus arrivé. Invités et officiels  l’ont attendu en vain pendant plus de deux heures. Pour une cérémonie prévue pour  9h, c’est finalement peu après 11 h qu’elle a démarrée, cette fois sous la présidence du ministre du Futur, que dis-je le ministre des Omd et Odd, représentant le chef de l’Etat. Il a justifié l’absence du président Boni Yayi par son agenda chargé. Boni Yayi a eu un empêchement de dernière minute et devrait honorer un rendez-vous qu’il ne pouvait manquer.

Notre chef d’Etat ne fonctionne-t-il pas sur la base d’un agenda dans lequel sont répertoriées ses tâches et activités des semaines, voire, des mois à l’avance ? La réponse se trouve sans doute dans le style de gouvernance de l’homme.