La Nouvelle Tribune

CAA : Adam Dendé Affo passe la main à Gado Babatoundé Mohamed

Espace membre

Il est parti sous un air de GG Vickey. Après 9 ans passés à la tête de la Caisse autonome d’amortissement(Caa),Adam Dendé Affo a passé la main hier à Gado Babatoundé. La passation de service a eu lieu au siège de l’institution au cours d’une cérémonie sobre en présence des agents de la caisse, des parents et quelques amis.

«  Pourquoi tu pleures, tout est dans ta main ». Ceci n’est pas une déclaration du Dg Affo mais un extrait de la chanson de GG Vickey « Merci à tous » choisi et fait jouer par celui-ci au début de son discours juste pendant deux minutes. Un temps court mais plein d’émotions pour le Dg sortant Affo, les agents de la caisse et tout le gotha de personnalités venues assister à cette cérémonie de passation de service.  Adam Dendé Affo se séparait ainsi de ce qui a été sa famille professionnelle pendant neuf ans. Il battait jusqu’hier soir le record de longévité d’un Dg au poste depuis l’arrivée de Boni Yayi au pouvoir en 2006. Mais il ne devrait pas « pleurer » comme GG Vickey l’a dit, car, de la Caa, il devrait atterrir dans une institution aussi prestigieuse, la Banque africaine pour l’industrie et le commerce(Baic), une banque panafricaine dont le siège est au Bénin. 

Bénin : Les Dg Paul Lafia Tabé et Adam Dendé Affo remplacés

Depuis 2013, il était prédestiné à être son premier Dg et n’attendait que le Chef de l’Etat le libère pour s’occuper de ses nouvelles responsabilités. Il n’a donc pas été limogé, comme l’ont pu faire croire certaines mauvaises langues même si des mains invisibles ont tenté de forcer son départ. D’ailleurs très peu d’arguments pourraient militer en faveur d’une telle situation. En neuf ans, son bilan force l’admiration. « Le montant cumulé des ressources extérieures et intérieures mobilisées dépassent les 1100 milliards de Cfa ; le taux d’endettement maîtrisé autour de 33%, les dettes régulièrement payées et les engagements pris relativement aux emprunts obligataires honorés. C’est ce bilan qui explique les nombreuses distinctions honorifiques accordées à la personne du Dg Affo. Son successeur Mohamed Gado a donc un grand défi à relever, celui de maintenir le même cap et d’aller plus loin. Et pour y parvenir, il lui faut travailler avec méthode et beaucoup de sacrifice comme l’a conseillé Thomas Azandossèssi,le Sg du Ministère de l’économie qui assurait l’intérim du ministre Koutché à cette cérémonie.