La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : Professeur Mahougnon Kakpo expose les fondements et ambitions de l’Alliance Fdu

Espace membre

Le professeur Mahougnon Kakpo, Président du Mouvement pour un Sursaut Patriotique (Msp), reçu dans la soirée de ce dimanche sur Canal 3 Bénin, est revenu sur les raisons de la rupture du Parti Upd Gamèssou dont il est membre avec les Fcbe, et informé de la genèse et des bases fondamentales de l’Alliance Forces démocratiques unies (Fdu) qui porte le Président Maturin Nago en tête de liste dans le 18ème circonscription électorale pour les législatives d’avril prochain.

C’est irréversible : le divorce entre le Président Maturin Nago et le Président Boni Yayi. De passage hier sur Canal 3 Bénin, le professeur Mahougnon Kakpo, cadre du Upd Gamessou présidé par le professeur Maturin Nago l’a réaffirmé. Et d’ailleurs l’homme va aux prochaines élections législatives sur une liste portée par l’Alliance Forces démocratiques unies (Fdu) dont la plupart de ses membres sont des anciens militants et cadres des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) du pouvoir en place. S’ils en sont venus là, c’est des suites de plusieurs analyses de situations politiques marquées par de l’improvisation, non respect de la démocratie, manque de sincérité, gouvernance solitaire, non respects de divers engagements, esprit machiavélique, et autres pratiques qu’ils ne sauraient tolérer encore longtemps à en croire le professeur Mahougnon Kakpo. Alors ils ont décidé de rompre l’amitié pour sauver et promouvoir la démocratie afin  que le Bénin puisse tenir debout. Cette alliance, d’après le professeur Mahougnon est née non seulement pour les prochaines législatives mais aussi pour conquérir la magistrature suprême. Et pour y arriver, elle s’est bâtie sur un système d’efficacité, de structuration, d’organisation, de prise et d’exécution de décisions de façon collégiale. C’est d’ailleurs ce qui a milité pour la confession de sa liste pour les législatives prochaines sans brouille et fortes contestations qui s’observent actuellement dans d’autres chapelles politiques. Et avec leur organisation, on note dans les propos du président du Msp, que l’Alliance Fdu va aux législatives dans une sérénité totale. Il fallait y aller. Ce sera, à ses dires,  l’occasion de prouver entre autres sa force notamment dans la 18ème circonscription électorale après toutes ses campagnes de dénigrement dont le Président Nago a été victime. Laquelle campagne n’était que la phase visible d’un programme de destruction programmé, d’après l’historique rappelé par l’invité.

Outre les élections, l’invité de Canal 3 Bénin ce dimanche soir est revenu sur la position de l’Alliance Fdu au sujet de la révision de la constitution. A ses dires, l’alliance trouve normale la révision de la Constitution mais s’y oppose lorsque l’idée qui la sous-tend, c’est l’opportunisme. Et dans le cas d’espèce, l’Alliance ne saurait soutenue cette révision car, le projet de texte en lui-même ne pose pas fondamentalement de problème, mais c’est les non dits, confie professeur Mahougnon Kakpo.

Autre sujet qu’il a bordé, c’est la Lépi et la présentation ou non du président Nago à la présidentielle de 2015. Sur la Lépi, il salue tous ceux qui ont mis en œuvre le processus qui a conduit à cette liste et pense qu’on peut y faire confiance. Quand à la présidentiel de 2016, il a informé de ce que de façon continue le Président Nago reçoit depuis plusieurs années déjà des délégations qui le sollicitent pour se présenter à cette élection. Et visiblement l’homme serait en train de se décider pour ne pas les décevoir.