La Nouvelle Tribune

Mauvais positionnement sur la liste pour les Législatives : le député Goutolou lâche les Fcbe

Espace membre

Les Forces cauris pour un Bénin émergent(Fcbe) ne pourront pas compter sur leur député de la 24è circonscription électorale lors des prochaines élections législatives. Vendredi dernier, il a fait une déclaration pour annoncer son départ de cette coalition politique. Mobile de la dissidence : mauvais positionnement sur la liste Fcbe.

Devoir de vérité. C’est ce à quoi s’est adonné le député Fcbe de la 24è circonscription électorale Célestin Goutolou  vendredi dernier à Cotonou. Flanqué de quelques personnalités politiques de cette même circonscription, il l’a fait sans barguigner. « Le présent point de presse s’inscrit dans le cadre d’un devoir de vérité, d’une obligation morale d’informer l’opinion publique nationale et surtout les populations de la 24è circonscription électorale sur les raisons qui ont motivé le choix que nous avons fait hier jeudi 26 février 2015. Il s’agit de notre démission de l’alliance des Fcbe et en même temps du retrait de notre candidature de la liste des Fcbe dans le cadre des élections législatives d’avril 2015 », a-t-il déclaré. Une décision grave qui va affecter les résultats des prochaines élections législatives. Mais si on en arrive là, c’est à cause de la trahison dont il a été victime. Le député rappelle que quelques jours avant la confection des listes, le président de la république a reçu en audience les cadres de la 24è circonscription électorale pour leur demander de faire une liste consensuelle. Il a chargé Lambert Koty et le Dac Pascal Gandaho de veiller à cela. Plusieurs réunions ont eu lieu dans ce cadre et ont permis de confectionner une liste consensuelle conduite par le ministre Gustave Sonon. « Mais grande a été notre surprise qu’au lendemain du dépôt des dossiers, le ministre Aké qui était positionné 3è sur la liste consensuelle revient en tête de liste », s’offusque le député. Or, ce ministre, dit-il, a toujours posé des actes qui portent atteinte à la cohésion de la famille Fcbe dans la 24è. Il cite entre autres, les absences aux réunions de la coordination départementale Fcbe du Zou, au sabotage des réunions Fcbe et aux manigances et coups- bas contre les autres cadres de la région. Son dernier frasque remonte au 24 janvier dernier où il a tenté de saboter le meeting de son collègue de Za- Kpota. L’élu du peuple a pris ses responsabilités et a choisi, selon des indiscrétions, de rejoindre la liste Rb-Rp.