La Nouvelle Tribune

Législatives 2015 : l’Alliance pour une nouvelle gouvernance

Espace membre

C’est la première alliance de partis à déposer son dossier de candidature à la Cena. Composée du Parti communiste du Bénin, du Psd Bélier et du Cdp, elle s’affiche comme une force politique crédible au regard du parcours et de l’expérience de ses hommes.

On n’entendra pas trop parler d’eux lors de la période des campagnes, pourtant l’Ang est une des alliances politiques les plus solides du Bénin. Bâtie autour du Pcb, elle regroupe trois grandes formations de la gauche et se différencie des autres par une idéologie politique claire. Ses barrons qui ne sont que des travailleurs ne peuvent pas se lancer dans la logique de l’achat des consciences propre aux hommes politiques béninois. Ils ne peuvent compter que sur le discours politique et leurs forces de persuasion. Tous ont de solides expériences dans l’engagement politique et le combat pour la liberté et la démocratie. Tous presque ont connu la prison pour ça au temps de la révolution. Les populations pourront compter sur Wahounwa Thérése. C’est une amazone infatigable, pionnière de la révolte estudiantine des années 80 qui renversa le régime Prpb et chassa Kérékou du pouvoir. Sur la même liste, il y a le Sgca/Cstb Mampo Nagnini Kassa, celui même qui a été gazé et blessé lors de la répression policière du 27 décembre 2013 à la bourse du travail. Une autre figure majeure du monde des travailleurs, c’est Laurent Mètognon qui dirige de main de maître depuis des années, la plus grande fédération syndicale de l’administration des finances. On peut citer aussi Fidèle Espérat Quenum, pharmacien chevronné, un vieux briscard de la lutte politique toujours prêt à mener ce combat pour la libération politique du Bénin.  Karl Augustin Agossou-Voyeme, Fulgence Afouda, Kokou Zounon, Albert Gandonou, tous des universitaires chevronnés et pleins d’idées politiques. C’est une alliance qui se veut être au sein de l’assemblée nationale, le garant du vrai débat pour la liberté d’expression dans le pays, du respect de la démocratie et de la bonne gouvernance et le développement.