La Nouvelle Tribune

Nago reçoit une pétition d’Antoine Détchénou et des membres du Fcdad

Espace membre

Le président du Front citoyen pour la défense des acquis démocratiques (Fcdad), Antoine Détchénou, à la tête d’une délégation des membres de ce Front, a été reçu dans la matinée d’hier par le président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago.

L’objectif de cette visite du Fcdad était parler avec la deuxième personnalité de l’Etat, de la situation sociopolitique nationale caractérisée en ce moment par les préparatifs des prochaines élections législatives dans notre pays. En effet, la délégation du Fcdad était porteuse d’une pétition dénonçant un certain nombre de faits dont la décision de la Cour constitutionnelle fixant les dates des élections législatives, communales, municipales et locales.

Lire la déclaration de Antoine Détchénou au terme de l’audience

« … Nous avons demandé à rencontrer le président de l’Assemblée nationale pour lui remettre un document élaboré par nous, une expression de ce que nous avons vu comme notre mission, celle de veille citoyenne , c’est-à-dire, être assez vigilant dans l’actualité politique, décidés dans les décisions politiques, dans les comportements politiques des uns et des autres. Nous avons été bouleversés par la décision prise récemment par la Cour constitutionnelle qui est une décision qui impose les élections, une décision qui abroge en elles-mêmes, les dispositions

constitutionnelles relatives aux élections. Nous avons été bouleversés par la chose, parce que nous avons estimé que la Cour constitutionnelle ne peut pas se substituer au parlement et au gouvernement. Dans un pays qui se respecte et qui veut qu’on le respecte, aucune institution ne doit outrepasser les limites que lui

reconnait la Constitution. Nous avons fait une pétition. Nous avons été inspirés par ce jour anniversaire de la Conférence des forces vives de la Nation. Nous avons remis symboliquement la pétition au président de l’Assemblée nationale pour lui dire que nous sommes très inquiets de la tournure que prennent les évènements dans ce pays. Le président de l’Assemblée nationale à qui nous avons remis notre

pétition a promis en informer tous les députés. Dès l’instant que la représentation nationale est informé, elle prendra ses responsabilités… ».