La Nouvelle Tribune

Elections en Afrique : les Béninois de France se penchent sur 2016

Espace membre

Réunis dans le Cercle de réflexions et d’actions  « lestresseursdecordes», la diaspora béninoise en France organise dans la ville de Rosny, un symposium destiné à parler du choix des présidents en Afrique et notamment au Bénin dans la perspective de la présidentielle de 2016.

La ville de Rosny en France abrite les 21et 22 février prochain un symposium de la diaspora béninoise qui dont le thème  est «Réflexions avec la diaspora sur le scrutin et le profil type d’un Président de la République dès 2016». Organisée  par le Cercle de réflexions et d’actions  « lestresseursdecordes»,  cette rencontre, selon le comité d’organisation, sera le lieu de discuter de l’organisation des élections présidentielles en Afrique en se penchant particulièrement sur le cas du Bénin qui s’apprête pour sa présidentielle  en 2016. Ce sera également, indiquent les organisateurs, le moment d’«informer la diaspora béninoise sur les différents outils et organes qui interviennent lors des élections présidentielles ».  Notamment d’expliquer le rôle de la Lépi, du Cos-Lepi, de la Cena et de tous les autres organes, lors des élections présidentielles.  Occasion à saisir également pour «analyser les outils et Organes dont disposent les pays africains et spécifiquement le Bénin pour des alternances démocratiques saines ». Sur ce point, il sera question  de l’électorat, des différentes institutions politiques, de la liste électorale, des Commissions électorales, des observateurs… 

Profil président de 2016

A ce symposium qui s’ouvre samedi  à la Salle de Conférences de l’Hôtel de Ville de Rosny, les Béninois de France discuteront du profil de celui qui sera choisi pour gouverner le pays pour les cinq prochaines années après la fin du mandat de l’actuel chef de l’Etat, le président Boni Yayi. Ce symposium à en croire les organisateurs, se veut être un moment de «Réflexions avec la diaspora sur le scrutin et le profil type d’un Président de la République dès 2016». Pour cela, dans leurs échanges, ils  remonteront le temps jusqu’à la Conférence nationale des forces vives de la nation pour poser un diagnostic sérieux sur la situation au Bénin et en Afrique. A ce sujet, l’historien, Professeur Félix Iroko animera une  communication qui a pour thème  «Elections  Présidentielles en Afrique, après la Conférence des Forces Vives de la Nation au Bénin : Cas du Bénin». D’autres thèmes aussi intéressants dont «Organisations des présidentielles en Afrique (Cas du Bénin) : Organes, Matériels, Méthodes», «Usage des TIC comme parade aux fraudes électorales en Afrique», «Quelques vérités sur la cuisine électorale en Afrique» seront également animés respectivement par messieurs Bernard Davo, Christian Parfait Ahoyo et Francis Kpatindé. Parmi les communicateurs figurent également des intellectuels béninois de renom dont le Pr Guy Ossito Midiohouan,  le Pr Emmanuel David Gnahoui, M. Serge Prince Agbodjan, Mme Célestine Zanou, Dr Doucis AISSI,   Me Luc Martin Hounkanrin, Dr Nadin Ange Kokodé  et bien d’autres.