La Nouvelle Tribune

Royaume d’Abomey : une nouvelle crise de succession sur le trône

Espace membre

A Abomey, dans la cour royale, les descendants se mangent à nouveau le nez. Cette nouvelle guerre fratricide est une énième fois liée à la succession sur le trône des Houégbadjavis. Selon le règlement et statuts du Conseil d’administration des familles royales d’Abomey, l’occupation du trône doit se faire de façon rotative, et ce, tous les 5 ans.

Conformément à cette disposition, l’actuel roi, Dada Dédjalagni Agoli-Agbo devrait dans les prochains quitter son trône. Mais voilà, le roi ne semble pas prêt à le céder. Ce qui a conduit à la crise. Pour régler cette nouvelle crise de succession au palais de Djimè, le ministre de l’intérieur a fait installer un comité ad’ hoc. Ce comité est composé de 15 membres et présidé par le directeur général des affaires intérieures et des cultes. Leur mission, faire des propositions. Il doit déposer son rapport à la fin du mois.

Rappelons que c’est suite à plainte du président de l’Union des descendants du roi Glèlè, dah Zodéougan Zoungongon, pour qui c’est le tour des fils de Glèlè de s’asseoir sur le trône que le comité a été installé.