La Nouvelle Tribune

Engagement contre Boko Haram : le Bénin, désormais exposé, doit redoubler de vigilance

Espace membre

L’engagement militaire du Bénin aux côtés d’autres forces de la sous-région est une déclaration de guerre à Boko Haram. Et il ne faut pas se le voiler. Bien que la décision de s’engager dans la guerre contre Boko Haram qui s’inscrit dans un élan de solidarité soit salutaire, il est à noter qu’elle n’est pas sans risques pour le Bénin et son président. 

Encore que le chef de la secte islamiste Abubajar Shekau dans une récente déclaration vidéo avait menacé tous les chefs d’Etat des pays militairement engagés dans la guerre contre Boko Haram. Ce faisant, il est fort probable que les islamistes de Boko Haram s’en prennent à tout moment au Bénin désormais exposé aux attaques du groupe

Ainsi, en riposte à une éventuelle attaque, le Bénin doit revoir son système sécuritaire maintes fois mis en branle par des malfrats venus en opération sur des engins à deux roues localement appelés « lakata ». Ce renforcement du système sécuritaire national passe par un redoublement de vigilance sur les 700 km de frontière commune avec le Nigeria. Le contrôle aux différents postes douaniers doit être désormais strict.