La Nouvelle Tribune

Bénin : un premier débat contradictoire sur l’Ortb

Espace membre

Sur les antennes de la télévision nationale du Bénin, Ortb, s’ouvre apparemment une nouvelle ère.  Après plusieurs années de diffusion de la pensée monolithique, notamment celles du pouvoir en place depuis bientôt neuf (09) ans, l’Office de radiodiffusion et de télévision du Bénin semble désormais s’ouvrir à la pluralité. 

En effet, pour la première fois depuis plusieurs années, il a été organisé sur la chaîne nationale que certains estiment, peut-être à tort, être la télévision privée du chef de l’Etat béninois un débat. Et qui plus est un débat contradictoire. Ce premier débat qui, on l’espère sera le premier d’une série, a porté sur un thème d’actualité et de préoccupation majeure : « le fichier électoral : Etat des lieux ».

Sur le plateau pour discuter de ce thème, l’honorables Lazare Sèhouéto de l’Union fait la Nation (parti d’opposition), Augustin Ahouanvoébla parti du renouveau démocratique (Prd) mais représentant le Conseil d’orientation et de supervision (Cos-Lépi) dont il est le Vice-président et porte-parole. Aux côtés de ces députés, se trouvaient également sur le plateau, le coordonnateur des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe, parti de la mouvance), Eugène Azatassou et Gustave Assah de la société civile.

Ce premier plateau de débat contradictoire, faut-il le rappeler, intervient moins d’une semaine après l’appel du journaliste de l’Ortb Ozias Sounouvou qui, le lundi dernier a interpellé le chef de l’Etat pour plus de liberté de presse sur la télévision de service public.