La Nouvelle Tribune

Lépi : Le gouvernement débloque les 500 millions complémentaires réclamés par le Cos-Lépi

Espace membre

Les opérations de correction et d’actualisation de la liste électorale permanente informatisée (Lépi) entamées depuis longtemps ne devraient pas connaitre de coups d’arrêts. En tout cas, pour défaut de moyen. Les 500 millions complémentaires réclamés par le Conseil d’orientation et de supervision (Cos-Lépi) pour afficher la liste provisoire et intégrer les réclamations viennent de leur être virés. 

L’annonce du virement des ressources nécessaires pour l’achèvement des opérations de correction du fichier électoral au plus le 25 février 2015 a été faite ce vendredi 16 janvier 2015 par le ministre de l'Economie, des Finances et des programmes de dénationalisation lors d’une conférence de presse. Face aux hommes des médias, Komi Koutché,  après avoir rappelé les différentes actions du gouvernement dans le cadre de la correction de la Lépi, a annoncé que « ce jour même,  le montant complémentaire de 500 millions que le Cos-Lépi a demandé leur sont déjà virés».

Dans son intervention, l’argentier national a également laissé entendre que le bras de fer attendu entre entre le Cos-Lépi et la Commission électorale nationale autonome (Céna) suite aux échanges de correspondances entre les présidents de ces deux organes impliqués dans le processus électoral n’aura pas lieu.