La Nouvelle Tribune

Refus de la LEIP: Tiando dit «raisonner sur les bases concrètes, les injonctions de la Cour»

Espace membre

Qu’est-ce qui motive le réfus par la Commission électorale nationale autonome (Céna)? Cette question était sur toutes les lèvres dans la soirée de ce mardi 13 janvier 2015 suite à la réponse de la Céna à la correspondance du Cos-Lépi de la veille. Joint au téléphone ce mercredi 14 janvier par les confrères de la radio privée ‘’Océan Fm’’, le président de la Céna, Emmanuel Tiando a donné des explications. 

Selon le président de la Céna, le refus de l’institution qu’il dirige de recevoir la liste électorale informatisée provisoire le 15 janvier prochain est guidé par les dispositions légales notamment le code électoral qui précise clairement que «la Commission électorale nationale autonome (Céna) reçoit du Conseil d’orientation et de supervision (Cos), la version actualisée de la liste électorale permanente informatisée (LEPI) établie en début de chaque année, au plus tard dans les huit (08) jours qui suivent sa publication ». Dans ces explications, Emmanuel Tiando a également indiqué qu’il «raisonnait sur les bases concrètes, notamment les injonctions de la Cour» et que la Céna est prête à recevoir la Lépi définitive le 25 février 2015 comme indiqué par la Cour. En ce qui concerne la mise à disposition de la liste électorale informatisée provisoire (LEIP) que le Cos-Lépi s’est engagé à apprêter pour ce 15 janvier 2015, Emmanuel Tiando  a dit que la Céna pourrait être présente à sa présentation officielle.