La Nouvelle Tribune

Dialogue politique/Gustave Sonon : «C’est une suspension, ils vont revenir à de meilleurs sentiments»

Espace membre

Suite à l’échec du dialogue politique avant même son début notamment avec le départ des certains partis et alliances du comité de préparatoire, le ministre chargé des relations avec les institutions, Gustave Sonon est monté au créneau pour apporter des clarifications. 

Lors du point qu’il a tenu quelques heures après le retrait du comité préparatoire de la Plate-forme, le Parti du renouveau démocratique et la Renaissance du Bénin, le Mcri Gustave Sonon s’est voulu rassurant en ce qui concerne le dialogue politique tant nécessaire pour sortir le Bénin de l’impasse. « C’est une suspension » et non un échec a fait remarquer le ministre. Très optimiste, Gustave Sonon a partagé sa conviction de voir « les uns et les autres revenir à de meilleurs sentiments » pour la reprise des discussions au sein du comité.

Rappelons que les différentes parties que sont la mouvance et l’Opposition politique sont divisées sur les préalables au dialogue. Ces derniers préalables se résument en l’accès équitable des partis politiques et alliances de partis politiques aux médias du service public, le retrait de l’Assemblée Nationale du projet portant révision de la constitution par le Président de la République et le caractère exécutoire des points d’accord du dialogue.