La Nouvelle Tribune

Impasse électorale au Bénin : la Plate-forme dénonce l’inconstance du Cos-Lépi

Espace membre

Ça se précise. Le Conseil d’orientation et de supervision des opérations d’actualisation et de correction de la Lépi (Cos-Lépi) ne rassure pas sur sa capacité à rendre à bonne date la fameuse liste  qui doit servir à l’organisation des  cruciaux scrutins en vue au Bénin.  

Réunis vendredi à l’hôtel Azalaï de Cotonou, les forces politiques de l’opposition dont l’Union fait la nation,  Alternative citoyenne, les organisations de la société civile et bien d’autres mouvements soucieux de la préservation de la Démocratie béninoise, sont montés au créneau pour dénoncer l’inconstance du Cos-Lépi. Ces forces appartenant  à une Plate-forme qui assure la veille citoyenne afin de conserver les acquis démocratiques au Bénin, réagissent ainsi à la déclaration du président Cos-Lépi, l’honorable Sacca Lafia qui a annoncé une énième date pour apprêter la Lépi.

Cette nouvelle date fixée pour mi-février 2015,  après plusieurs échéances préalablement avancées et jamais respectées, prouve selon la Plate-forme que le Cos-Lépi n’est plus digne de la confiance placée en lui.  Plus intrigant, la Plate-forme a également dénoncé  un acte d’inconséquence relevé dans les déclarations de l’ancien ministre de l’intérieur et actuellement conseiller du chef de l’Etat, Benoît Degla qui conteste la réalité de l’impasse électorale patente au Bénin.  Et rappelle-t-elle, les élections communales et locales qui devraient se tenir en 2013 vont de report en report jusqu’à présent. Au regard de ce fait, la Plate-forme souligne que ceux qui comme le ministre Dègla refusent de reconnaître  l’impasse sont dans un complot contre la démocratie béninoise. Ces forces politiques et mouvements citoyens invitent donc le peuple béninois à être en éveil pour sauver sa démocratie gravement menacée. En réponse à l’impasse, la plateforme a réitéré sa proposition à savoir, la réalisation par la Céna d’une liste électorale ad’ hoc conçue à partir du fichier actuel du Cos-Lépi afin de permettre l’organisation  des différents scrutins en vue