La Nouvelle Tribune

Climat des affaires au Bénin : Bio Tchané sceptique

Espace membre

Les derniers rapports de Doing Business et de Transparency International où le Bénin a fait des bonds spectaculaires en matière d’amélioration du climat des affaires devant favoriser l’attractivité des investissements étrangers ne convainquent toujours pas l’ancien président de la Boad fonctionnaire Fmi devenu politicien, Abdoulaye Bio Tchané. 

Invité par la Radio France Internationale et Jeune Afrique, le weekend dernier, l’homme a peint le climat des affaires béninois qu’il estime ne pas être favorable à l’épanouissement des investisseurs tant nationaux qu’internationaux. Pour ce dernier, Il y a deux groupes de pays : ceux qui arrivent à susciter des investissements locaux et étrangers et ceux qui n’y parviennent pas, dont le Bénin.

Bio Tchané cite le Bénin dans le dernier groupe parce qu’il reste convaincu que la confiance, facteur très important, est compromise. Car, « pour attirer les investissements, il faut un cadre règlementaire, notamment dans le domaine des partenariats public-privé. Or le pays n’en a pas. Ensuite se pose la question de la capacité du gouvernement à donner confiance aux investisseurs, afin que ceux-ci puissent espérer une rentabilité sans intervention de l’Etat », fait-il remarquer