La Nouvelle Tribune

Les partisans de Yayi dans l’Ouémé-Plateau célèbrent la Constitution

Espace membre

En marge de la marche organisée par le Prd et ses alliés politique de la plate forme, les forces politique de la majorité présidentielle des départements de l’Ouémé et du Plateau ont battu également le macadam pour se faire entendre dans la cite des Ainonvis.

Contrairement à la marche de l’opposition qui réclamait l’organisation des élections dans notre pays, les marcheurs de la mouvance, ayant à leur tête le député Sofiath Shanou, l’ex ministre Sofiath Onifadé, des maires de Porto-Novo, d’Adjarra et d’Avrankou sans oublier les autres ténors de la majorité présidentielle, ont marché également dans les rues de Porto-Novo. Le départ a été pris devant la mairie de Porto-Novo pour échouer à la préfecture de la ville en passant par les artères de Porto-Novo. On pouvait aussi noter la présence du coordonnateur des Fcbe, Dominique Tagbodji, les députés Firmin Biokou, Daouda Takpara, Lazare Kakpo Zannou et d’autres circonscriptions électorales qui sont venus soutenir leurs collègues députés de la 19è circonscription électorale.

Moukaram Océni, porte-parole des manifestants, a déclaré dans sa motion que « marcher pour réclamer le respect de la constitution n’est aucunement l’apanage de l’opposition politique. C’est une action citoyenne pour tous les Béninois soucieux de veiller sur la démocratie. Les forces de la majorité présidentielle elles aussi, aspirent au respect de la constitution par l’organisation des élections à terme échu. C’est pourquoi, aujourd’hui, nous marchons pour suggérer qu’au lieu d’accuser le Dr Boni  Yayi de tous les péchés d’Israël, tout le monde ferait mieux de se donner la main pour réussir ce pari citoyen afin que vive la démocratie béninoise (…) les élections sont gérées par l’Assemblée Nationale qui a mis du temps à mettre en place le Cos-Lépi. Le gouvernement a joué toute sa partition en initiant même un dialogue politique qu’ils refusent. Les raisons de leurs agissements sont donc ailleurs, complètement ailleurs. Le gouvernement fait donc de son mieux pour faire avancer notre pays ». Après avoir reçu leur motion, le préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, Moukaram Badarou, a salué la vitalité de la démocratie béninoise et a rassuré de la volonté du gouvernement d’organiser les élections à bonne date

Lire quelques extraits de propos

Député Firmin Biokou : Vous constatez qu’on a été soutenu par d’autres députés des Fcbe des autres circonscriptions électorales, des autres députés de la nation, depuis Agbokou jusqu’à la préfecture à pied, ce n’est pas facile, il faut avoir de la volonté. C’est parce que c’est la fête et la population s’est donnée. Je crois que je suis content de cette marche.

Député Daouda Takpara : cette marche c’est pour mesurer le niveau d’engagement des forces politiques des Fcbe de l’Ouémé-Plateau, je me suis rendu compte que Fcbe vit effectivement dans les deux départements et ça m’a ragaillardi. Je suis venu soutenir les forces Fcbe et n’ai pas regretté d’être sorti pour cette marche et les militants sont vraiment mobilisés.