La Nouvelle Tribune

Séance de travail à la Sobémap : Boni Yayi rassure et galvanise les dockers

Espace membre

Le Chef de l'Etat a rencontré ce jeudi 27 novembre 2014 le personnel occasionnel de la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobémap) communément désigné sous le vocable de dockers. Occasion pour le Président de la République de louer les mérites de ses interlocuteurs, pour le travail qu'ils abattent pour la nation. 

Dans son mot de bienvenue, le nouveau Directeur général de la Sobémap a salué l'attachement du Chef de l'Etat envers la communauté des dockers qui reçoit pour la troisième fois la visite du Président Boni Yayi. Au nombre des efforts, figure le Régime d'Assurance maladie universelle (Ramu) pour lequel u e réserve 100 millions de francs au trésor public. Dans cette même dynamique, poursuit-il, la Sobémap a entrepris de nombreuses actions dont la revalorisation des primes, la formation, l'ébauche d'une convention collective, etc. Le DG/Sobémap a saisi l'occasion pour solliciter du Chef de l'Etat son accompagnement pour l'acquisition des engins en cours de négociation auprès de la Banque ouest africaine de développement (Boad). Louis Gbemenou, porte-parole des dockers a insisté sur la finalisation de ce dossier de convention collective. Il plaide pour la prise en main du dossier par le Chef de l'Etat en personne afin qu'une solution définitive y soit trouvée dans l'intérêt des dockers et de la Sobémap. Dans sa réponse, le Président Boni Yaya a tenu à saluer le travail inestimable qu'abattent les dockers dans le dispositif de la Sobémap. "Si je suis venu vous voir, c'est parce que je vous considère. Je ne considère pas la maison port sans vous. Si vous comparez le port d'aujourd'hui et celui d'il y a dix ans, il y a eu des progrès. Et ces progrès ne sont pas sans vous. Je demeure reconnaissant de ce que vous faites. Je sais que travailler dans vos conditions, ce n'est pas facile. Je suis préoccupé par l'amélioration de vos conditions de vie et de travail. Vous devez jouir du fruit de votre travail", reconnaît Boni Yayi. Pour lui, si le port a connu autant de progrès en si peu de temps au point de gagner des prix au niveau international, les dockers y ont contribué pour beaucoup. C'est pourquoi il promet trouver une solution dans les meilleurs délais à la question de convention collective. "Je prends bonne note de la question de convention collective. J'enverrai mes conseillers pour discuter avec vous. La prochaine fois que je viendrai, vous me direz que c'est déja réglé", rassure-t-il, tout en promettant la mise en place d'un comité pour étudier tous les contours du dossier afin d'identifier la meilleure approche de solution. Le Chef de l'Etat a également saisi l'occasion pour exhorter ses interlocuteurs au respect scrupuleux des nouvelles consignes de sécurité, de sûreté, de fluidité et de transparence qui seront bientôt mises en oeuvre sur la plateforme portuaire. "Nous voudrons transformer ce port en un pôle sous régional, de service et de négoce à forte valeur ajoutée. Désormais dans le port, chaque usager aura son couloir et sera clairement identifié en fonction de son identité, de sa provenance, du motif de sa présence dans l'enceinte portuaire, etc. Une seconde entrée vous sera aménagée. Je vous invite à suivre rigoureusement ces consignes", exhorte Boni Yayi