La Nouvelle Tribune

Bénin : des manœuvres pour rejeter le rapport d’activités de Nago

Espace membre

A la suite de l’ouverture de la session budgétaire au parlement du Bénin, le président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago devrait présenter dans les jours à venir, son rapport d’activités à ses collègues qui vont en délibérer en plénière. Mais de sources proches de l’institution parlementaire, compte tenu de la situation politique actuelle à l’Assemblée nationale, des manœuvres se font afin que ce rapport d’activités soit rejeté.

Les députés ont procédé le mardi dernier au palais des gouverneurs, à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2014. Conformément aux dispositions de l’article 21 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le président de l’Assemblée nationale présente son rapport d’activités. L’article 21 dispose « Le président de l’Assemblée nationale doit rendre compte à l’Assemblée nationale de ses activités, de sa gestion et lui fournir toutes explications qui lui seront demandées. A cet effet, le président doit au début de chaque session ordinaire, présenter un rapport sur ses activités et sa gestion. L’Assemblée en délibère et, soit prend acte de ce rapport, soit demande au président de lui fournir toutes explications et justifications qu’elle estime nécessaires. Elle adopte le rapport ou le rejette à la majorité de ses membres ». En effet, dans les jours à venir, après l’ouverture de la deuxième session ordinaire, les députés vont se retrouver pour examiner ce rapport d’activités.

Faire échec au rapport d’activités de Nago

Contrairement au précédent rapport d’activités, le président Mathurin Coffi Nago peut ne pas retrouver le sourire ce jour- là. Son rapport d’activités sera-t-il adopté ou rejeté ? C’est la question que se pose les acteurs politiques et ceux de l’institution parlementaire à la veille de la présentation de ce rapport d’activités. Des dernières informations recueillies des sources proches du parlement, il ressort que des manœuvres sont actuellement en cours pour rejeter ce rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale. Ces manœuvres proviendraient des députés des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) très acquis pour la cause du chef de l’Etat. Des députés qu’on surnomme aujourd’hui « les caciques du régime Yayi » qui tiennent encore comme fer derrière les idéaux du chef de l’Etat. Ceci n’est que la conséquence des derniers revirements de situation politique à l’Assemblée nationale et également des relations tendues entre l’exécutif et le législatif. Selon les mêmes sources parlementaires, ces députés très proches aujourd’hui du pouvoir arriveront-ils à atteindre leur objectif ? Mais au regard des derniers développements de l’actualité au parlement, on apprend que des députés seraient mêmes déjà approchés pour adhérer à ce projet de faire échec au rapport d’activités du président Nago. Pour l’heure, on se demande si ces députés en mission ont déjà gagné la confiance de la majorité qualifiée de députés qu’il faut pour rejeter ce rapport d’activités. Dans tous les cas, faudra pas compter avec des députés de l’opposition et certains de la majorité parlementaire qui adhère aujourd’hui à la cause de la deuxième personnalité de l’Etat qui a déclaré une guerre ouverte contre le chef de l’Etat et certains de son entourage.