La Nouvelle Tribune

Micro crédits aux plus pauvres

Espace membre

La ministre Madougou insuffle un nouveau dynamisme au processus: Les partenaires stratégiques du gouvernement dans la mise en œuvre du programme de micro crédits aux plus pauvres ont rencontré hier le ministre en charge de la microfinance, Réckya Madougou. {mosgoogle}
Résultats de cette rencontre, de nouveaux matériels pour mieux atteindre les objectifs dudit programme.
D’une valeur de cent quarante quatre (144) milliards de francs Cfa environs, les huit (8) véhicules pick-up que vient de remettre la ministre Réckya Madougou aux cinq partenaires stratégiques (Ccec, Cfad, Cerida,Brs, Donga Women Microfinance) leur permettront de parcourir facilement le territoire national et atteindre les régions les plus reculées. Ce don traduit d’ailleurs la vision nouvelle qu’entend donner Mme la ministre à ce secteur très sensible. Face à ses partenaires hier, elle s’est engagée à renforcer les acquis et à redresser là où le besoin se fait sentir. Tout en louant la détermination de ces structures qui ont accepté d’accompagner le Chef de l’Etat dans cette aventure sans précédent qui se révèle aujourd’hui heureuse, elle les a invités à plus d’efficacité. Ainsi, elle souhaiterait les voir mettre en place de nouvelles stratégiques afin d’accroître le taux de pénétration du programme de micro crédits aux plus pauvres. Mme Réckya Madougou a également invité ses partenaires stratégiques à faire preuve davantage de rigueur dans l’exécution dudit programme. La ministre en charge des microfinances a aussi souhaité une certaine innovation afin que soient diversifiées les offres du programme de micro crédits aux plus pauvres. Ces réformes à savoir l’alphabétisation, l’éducation, micro assurance et autres, selon la ministre Réckya Madougou doivent pouvoir renforcer l’octroi des micro crédits aux populations. Pour plus d’efficacité et pour parvenir aux objectifs préalablement fixés pour le programme, il convient que les bénéficiaires s’organisent en réseau. En clair, la ministre Réckya Madougou a de façon succincte et précise déclinée sa vision du programme afin qu’il soit plus efficace. En retour les partenaires à travers leur porte-parole, la responsable de l’Ong Donga Women Microfinance, ont témoigné leur reconnaissance à la nouvelle ministre pour son soutien et se sont engagés à œuvrer pour plus de résultats.

Benoît Mètonou