La Nouvelle Tribune

Conflit entre le gouvernement et le parlement

Espace membre

L’appel de l’Onjp à la jeunesse
Les membres de l’Observatoire national pour la promotion de la jeunesse (Onpj) rassemblés le samedi dernier au Théâtre de verdure de Cotonou ont interpellé les acteurs politiques béninois à penser à l’avenir du pays dans leurs différentes décisions. Dans une déclaration faite à cette occasion, le Coordonnateur national de l’Onpj Simon Ahikou s’est appesanti sur le problème du rejet du collectif budgétaire 2008  par le parlement. Il a indiqué que, suite au rejet par l’Assemblée Nationale du collectif budgétaire 2008, le président de la République le Dr Boni Yayi, contraint par la gravité de la situation et face aux nombreuses promesses qu’il a faites à notre jeunesse, a pris le mardi 04 novembre 2008 une ordonnance relative audit collectif budgétaire.
{mosgoogle}
« Dans ce contexte, il me plaît de vous rappeler que c’est nous jeunes qui vivons quotidiennement les dures réalités de la vie, c’est nous qui sommes  les premiers concernés par la précarité de l’emploi, c’est nous qui avons le plus de mal à boucler les fins du mois, que dis-je à joindre l~s deux bouts, c’est encore nous qui subissons tous les jours et plus que tous les autres de plein fouet, les affres de la conjoncture économique et alimentaire internationale » a déclaré le coordonnateur. Ahikou. Il  a ajouté que c’est pour cela que son observatoire soutient  toutes les actions qui profitent à la jeunesse. En effet, poursuit-il,  le collectif budgétaire en bien d’éléments porte des points avantageux pour les jeunes. Par exemple sur les droits d’inscription des étudiants non boursiers et non secourus de nos deux universités, la construction des salles de classes en matériaux définitifs à Pobè, la reconversion des contractuels de l’Etat dans les formations sanitaires et les primes de rendement et primes spécifiques pour les travailleurs etc.  L’Onpj a invité les honorables députés à mettre de côté les intérêts personnels qui les divisent pour participer efficacement à la construction de notre chère nation, le Bénin.

Marius Kpoguè