La Nouvelle Tribune

Affaire des véhicules d'occasion

Espace membre

Réponse du G13 au gouvernement
A la suite de la formation du 3ème Gouvernement du Président Boni YAYI dans lequel les députés de notre Alliance ont refusé de servir de caution à la magouille, la corruption et la dépravation des mœurs politiques, le Chef de l’Etat et son gouvernement ont opté pour le mensonge au sommet de l’Etat...


{mosgoogle}
(...)en nous vilipendant à travers des propos orduriers qui ne font pas honneur à la République. Face à la persistance de ces informations diffusées à l’attention du monde entier sur les problèmes de véhicules d’occasions, nous tenons à informer l’opinion publique que :

1) Le gouvernement a engagé des négociations avec des députés opérateurs économiques du secteur de véhicules d’occasion membres de l’Alliance G 13 en vue de les impliquer dans cette activité en partenariat avec d’autres députés membres des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE). Cette opération vise à monnayer des situations antérieures acquises aux fins de reconstituer une nouvelle majorité parlementaire présidentielle.

2) Des manœuvres de débauchage sont lancées tous azimuts par le gouvernement à l’endroit d’un certain nombre de députés de l’Alliance G 13 dans le vil dessein de riser l’élan patriotique qui est au fondement de son action. Les députés de l’Alliance du G 13 réaffirment leur attachement aux idéaux de la Conférence nationale de Février 1990 et leur engagement à continuer le combat salvateur pour l’instauration d’une gouvernance démocratique et la défense de l’Etat de droit au service du laborieux peuple béninois.
{mosgoogle}
Les députés de l’Alliance G 13 affirment une fois pour de bon que la question des véhicules d’occasion qui relève de considération purement individuelle n’a jamais fait partie de la plateforme politique du G 13. Dans tous les cas, l’Alliance ne peut encourager la continuation de pratiques économiques de rente au profit d’une poignée d’individus au détriment de l’intérêt national.

Par ailleurs, l’Alliance dénonce toutes les manœuvres diaboliques et éhontées du gouvernement qui consistent à évoquer des questions d’intérêt personnel pour salir l’image de marque de l’Alliance aux yeux du peuple et de la communauté internationale. En tout état de cause, le G 13 met en garde chacun de ses membres contre toute prise d’engagement quelconque au nom du groupe afin de mieux défendre ses intérêts personnels et inavoués. Ni les intimidations, ni les harcèlements fiscaux, ni les manœuvres de division savamment orchestrées par les thuriféraires du régime FCBE ne réussiront à disloquer l’Alliance G 13.

Le G 13 reste fidèle à son combat pour l’instauration d’un style de gouvernance respectueuse des lois, des engagements consentis et de l’éthique de l’action publique.

L’Alliance invite le gouvernement à se montrer plus digne de la république et à s’atteler à la résolution des véritables problèmes de la nation dans le dialogue, la concorde et la sincérité avec la classe politique dans son ensemble.   Fait à Cotonou, le 9 Novembre 2008.

{mosgoogle}