La Nouvelle Tribune

Soutien du Synatra-Sodeco au gouvernement : l’acte de trahison crée des dissidents

Espace membre

(La sous-section du siège  de la Direction  générale démissionne) Trahis selon eux, par le Bureau directeur du Syndicat autonome des travailleurs de la Sodeco (Synatra-Sodeco), les travailleurs de la sous-section du siège de la Direction générale de la Sodeco sise à Cotonou, ont au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 9 octobre, annoncé qu’ils se retirent de ce syndicat.  Ils dénoncent des pertes énormes dues à  l’immixtion du Gouvernement  dans la gestion des sociétés d’égrenages de Coton. Lire leur communiqué. 

Communique De Presse De La Sous Section  Du Syn.A.Tra-Sodeco  Du Siege De La Direction Generale De La Societe Pour Le  Developpement Du Coton (Sodeco-Sa)

C’est avec un grand regret et une grande amertume que nous, travailleurs affiliés au Syndicat Autonome des travailleurs du la Sodeco-SA (Syn.a.tra-Sodeco), membres de la sous-section du Syn.a.tra-Sodeco au siège de la Direction Générale de la Sodeco-Sa à Cotonou, avons appris, par médias interposés, des déclarations de la part de certains responsables au haut niveau du dit syndicat, lors d’une réunion tenue le vendredi 03 octobre 2014 à l’usine Sodeco de Parakou II.

Ce qui est curieux, c’est que cette réunion a été organisée au nom de tous les affiliés Syn.a.tra-Sodeco sans que les responsables de son Bureau Directeur n’aient eu la moindre idée d’informer et d’associer le responsable de la sous-section du siège basée à Cotonou.

A travers ces déclarations, on retient que le Syn.a.tra-Sodeco exhorte le Gouvernement à persévérer dans son immixtion dans la gestion des sociétés d’égrenage de coton.

Or, cette immixtion caractérisée par l’engrenage à  façon et la réquisition des usines d’égrenage de coton, si elle persiste entraînera à coup sûr et à très brève échéance, la disparition desdites sociétés et la mise au chômage des pauvres travailleurs que nous sommes.

Il est donc surprenant que notre syndicat, le Syn.a.tra-Sodeco, ne mesure pas la menace qui pèse sur nos emplois.

De même, le Syn.a.tra-Sodeco se félicite des résultats obtenus à l’issue de la campagne 2013-2014.

De quels résultats parle t-il ? Sur quelles bases apprécie t-il la réussite de la campagne 2013-2014 ?

Pour nous, une bonne campagne cotonnière s’apprécie par rapport à :

-une bonne production de coton graine en grande quantité ;

-l’égrenage de la totalité de la production ;

-un bon rendement fibre à l’égrenage ;

- La bonne qualité de la fibre en termes de type de vente et de longueur de soie.

Selon les résultats obtenus, la campagne 2013-2014 a été caractérisée par :

- Une production nationale de 307000 tonnes de graine, contre 240000 tonnes la campagne précédente ;

- 11000 tonnes de coton graine non égrenable, ce qui est une première ;

- Un rendement fibre de 42,57% pour la campagne 2012-2013 ;

- 17733 tonnes de fibres bas de gamme contre 934 tonnes la campagne précédente ;

- Près de 50000 tonnes de graine pourries contre 0 tonne la campagne dernière.

Signalons par ailleurs, les dommages causés aux installations industrielles du fait de leur utilisation dans des conditions peu orthodoxes et les excès enregistrés dans la consommation d’intrant industriels du fait de l’égrenage du coton graines mouillé occasionnant des bourrages, des feux poitrinières, etc.

A l’analyse des résultats que les responsables du Bureau Directeur du Syn.a.tra-Sodeco apprécient comme un succès, il ne serait pas exagéré d’affirmer que cette campagne 2013-2014, bien qu’ayant connu un accroissement de la production cotonnière, a péché dans sa phase d’égrenage de coton graine où d’énormes pertes sont enregistrées à son terme, du fait de l’amateurisme avec lequel elle a été conduite et o% les règles élémentaires de stockage de coton graine, établies par les compagnies d’assurances, ont été simplement foulées au pied.

Les travailleurs de la Direction Générale prennent d’ores et déjà le peuple béninois tout entier ainsi que la communauté internationale à témoin, sur les multiples dérives observées au cours de ces deux (02) dernières campagnes, notamment celle de 2013-2014, conduite de main de maître par le gouvernement à travers son bras armé, le Directeur Général de la Sonapra.

Au vu de tout ce qui précède, on comprend bien aisément que ces déclarations faites par les responsables du Bureau Directeur du Syn.a.tra-Sodeco ne reflètent que leurs comportements visant à sauvegarder des intérêts personnels et égoïstes au détriment de ceux de tous les travailleurs de la Sodeco.

Les travailleurs, membres de cette sous-section, lassés des agissements répétés de certains responsables du bureau du syndicat, ont décidé, en toute responsabilité, à l’instar de certains affiliés membres de la sous-section qui avaient très tôt compris le jeu flou de ces responsables syndicaux, de déposer de façon collective, leur démission à compter du mercredi 08 octobre 2014 et tiennent à rappeler que les déclarations et propos tenus lors de la réunion du Syn.a.tra-Sodeco du vendredi 03 octobre 2014 n’engagent que leurs auteurs.

Pour finir, nous exhortons tous les travailleurs de la Sodeco en général et ceux de la Direction Général en particulier, soucieux de la prospérité de notre société, la Sodeco, à la sérénité face à la situation qui prévaut dans le secteur cotonnier dans notre pays depuis quelques années et les invitons à la confiance en l’avenir du coton béninois.

Vive la Sodeco, vive le coton béninois.

Nous vous remercions.

Fait à Cotonou, le 09 octobre 2014
Moukaramou MAKOU