La Nouvelle Tribune

Bénin : des cadres de Bopa chez Nago à la recherche d’un terrain d’entente

Espace membre

« Nous voulons d'abord la paix dans nos deux communes Bopa et Houéyogbé, la paix dans notre département, la paix dans chaque département du Bénin, la paix au Bénin, la paix à l'extérieur de nos frontières. Voilà l'appel que nous lançons à tous ceux qui ont été associés de près ou de loin à cette agitation politique » a déclaré le porte-parole des cadres natifs de la commune de Houéyogbé, Pierre d’Alcantara Zocli qui a conduit mercredi dernier une forte délégation pour rencontrer le Président de l’Assemblée nationale, Mathurin Coffi Nago. 

C’est à l’occasion d’une audience accordée par la deuxième personnalité de l’Etat dans la perspective d’une recherche de solution dans la crise qui oppose le président Mathurin Nago au chef de l’Etat et à certains cadres de la localité. Selon leur porte-parole, il n'est pas exclu d'aller écouter le chef de l'Etat lui-même. « Si le président de la République le souhaitent, si son calendrier le lui permet nous pourrons demander une audience pour lui porter la primeur des échanges que nous avons eu avec le Président de l'Assemblée nationale » a-t-il indiqué. Plus loin Pierre d'Alcantara Zocli a laissé entendre que la délégation prévoit également approcher les autres protagonistes de la situation dans les communes de Bopa et de Houéyogbé. Dans la même lancée, elle va recueillir l'avis du préfet des départements du Mono-Couffo en tant qu'autorité administrative. Pour leur porte-parole, dans les temps jadis et dans une démarche qui se veut conciliatrice, ils sont des frères qui avaient la culture de la paix, une culture de fidélité, de fraternité, d’engagement lorsqu’ils travaillent avec quelqu’un. Pour terminer, il précise que la situation interpelle la conscience des cadres natifs de la région ainsi que celle des notabilités dans les deux communes ainsi que des personnalités étrangères.