La Nouvelle Tribune

Bénin : Les Forces Cauris pour un Bénin Emergent se déchirent à Bembérékè

Espace membre

Ils sont au bord de l’éclatement. Les Forces cauris pour un Bénin émergents (Fcbe) de la commune de Bembérékè ne sont pas loin de la rupture. Ce weekend en effet, une rencontre de cette formation politique qui n’est d’autre que celle du chef de l’Etat dans la commune de Bembérékè a été interdite et les militants dispersés par les forces de l’ordre. 

A l’origine de cette interdiction de manifestation et dispersion de militants, apparemment une querelle entre les membres des Forces cauris pour un Bénin émergent de la commune. Un membre du bureau du communal, Théophile Yarou, nommé il y a peu, ministre de la défense s’est fendu d’un communiqué pour interdire la rencontre que le bureau communal des Fcbe avait convoquée pour, entre autre, renouveler les membres de la coordination communale du parti. Du fait donc de ce communiqué et de la descente sur le lieu de la rencontre d’une horde d’hommes en uniforme, les activités ont du être reportées à une date ultérieure. Mais avant, la coordination communale dans une déclaration a dénoncé l’acte du ministre Théophile Yarou et a affirmé sa détermination à ne point se laisser influencée.  

La guerre aux présidentiables de 2016

Cette guéguerre entre militants Fcbe à Bembérékè est analysée par les observateurs avertis de la vie politique nationale comme une des conséquences de la présidentielle de 2016. Les analystes politiques voient en effet dans cette interdiction de rencontre une guerre contre les présidentiables de 2016 notamment le Général Robert Gbian. Une guerre déclenchée par les thuriféraires du régime Yayi qui, bien que le Président Boni Yayi soit à son deuxième et dernier mandat constitutionnel, n’ont pas perdu l’espoir d’un troisième mandat. Selon nos sources, la rencontre de Bembérékè a été dispersée parce que son initiateur, l’He Djibril Débourou, député de la mouvance parlementaire, serait devenu trop proche du Général Robert Gbian qui ratisserait large dans les communes du Nord du pays.