La Nouvelle Tribune

Adjarra Docodji : deux syndicalistes arrêtés et gardés à vue à la compagnie de Porto-Novo

Espace membre

Il sonnait environ 20 heures 30 minutes lorsque l’incident s’est produit sur la gare routière d’Adjarra Docodji à Porto-Novo. Selon des sources proches des représentants de syndicats des transporteurs de cette gare routière, un véhicule d’immatriculation  nigériane aurait fait son entrée sur le parc en sens interdit lorsque des jeunes chauffeurs qui régulaient la circulation sur la gare routière lui ont interdit l’entrée. 

Le chauffeur du véhicule aurait été bloqué par ces derniers qui ont aussitôt interpellé les responsables syndicaux de cette gare routière. Mais avant que ceux-ci n’arrivent, des échauffourées ont vu le jour entre le chauffeur du véhicule et des jeunes. Ils en étaient là quand une horde de gendarmes armés a  fait irruption sur la gare routière, battant tous individus qui passaient sur le chemin. C’est dans ce cafouillage qu’un jeune chauffeur de cette gare a été arrêté et menotté par les gendarmes. Il fut jeté dans leur véhicule et conduit à la compagnie de gendarmerie de Porto-Novo. Rencontré à la compagnie, le commandant M. Dégbessou a tenté à son tour de restituer les faits. Mais selon ses propos, le chauffeur en question serait un gendarme en civile qui était venu sur la gare routière rencontrer un proche. Ne connaissant pas les interdits, il est passé par une entrée interdite. Selon M. Dégbessou, il aurait présenté ses excuses aux jeunes en question et aurait tenté de rebrousser chemin quand il a été stoppé et brutalisé par ces derniers. Selon les propos du commandant compagnie, il aurait même tenté d’utiliser son téléphone portable pour appeler quand il a été interdit par les jeunes qu’il qualifie de « badauds ». Selon les dires du commandant, son collègue gendarme en question se serait présenté à ses agresseurs, mais il a même reçu une paire de gifles de la part de ces derniers. C’est dans ses conditions qu’il a pu joindre ses collègues de la compagnie qui sont venus en renfort. Selon le commandant Dégbessou, son adjoint a été envoyé sur le terrain, mais il aurait été renvoyé par une horde de badauds sur la gare routière. C’est dans ses conditions, qu’un contingent d’une dizaine d’hommes en uniforme est descendu sur la gare, procédant ainsi à une arrestation. Un chauffeur a été mis aux arrêts et menotté. Selon des sources proches de la compagnie, d’autres syndicalistes dont le secrétaire départemental de l’Unacob, étaient venus à la compagnie pour plaider la cause de leur collègue arrêté, mais il a été aussi arrêté. Les deux personnes sont actuellement dans les mains de la compagnie de gendarmerie. Selon le commandant compagnie, ils seront présentés ce jour au procureur de première instance de Porto-Novo. Signalons que le véhicule qui a servi à transporter les syndicalistes vers la compagnie a été saisi pour raison d’éclairage.