La Nouvelle Tribune

Coopération Bénin – Union Européen : Andris Piebalgs à Cotonou pour consolider les relations entre les deux parties

Espace membre

Le commissaire Européen au développement Andris Piebalgs est depuis hier l’hôte du Bénin. A sa descente d’avion dans la soirée d’hier, il a fait part de la raison de sa visité avec à ses côté pour l’accueillir une délégation du gouvernement du Bénin. Sur invitation du Président de la République du Bénin, Boni Yayi, le Commissaire au développement de l’Union européen, Andris Piebalgs est arrivé au Bénin. 

Accueilli au Salon d’honneur de l’aéroport Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou, il a confié qu’il effectue cette visite de 48 heures, comme pour dire au revoir parce que dans quelques semaines, son mandat arrive à terme. C’est aussi pour réaffirmer l’importance que l’Union Européenne attache au partenariat politique et de développement qui l’unit au Bénin depuis de longues années. Selon lui, visiter le Bénin est toujours émouvant pour tout représentant de l’Union européenne. Car, cette ville a marqué l’Accord qui consacre les liens de l’Ue avec les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Donc, elle est désormais un symbole de l’engagement de l’Ue pour promouvoir le développement durable dans les pays avec lesquels elle maintient des relations privilégiées. Il a expliqué qu’avec Boni Yayi, il va examiner l’état des relations de l’Ue avec le Bénin. Mais d’ores et déjà, le Commissaire au développement rassure qu’il s’agit d’excellentes relations. Au cours de cette visite, il sera question aussi de signature de quatre conventions de financement relatives à la facilité à l’eau potable pour tous, à l’appui à la Justice, au renforcement des services de transport sur l’axe Bénin-Niger et à la Gouvernance économique. Ce séjour à Cotonou de Andris Piebalgs sera meublé d’une visite au Port autonome de Cotonou pour apprécier sa contribution au développement du Bénin. L’hôte du Bénin aura une séance de travail avec les responsables du Système d’échanges d’énergie électrique en Afrique de l’ouest (Wapp) qui est financé par l’Eu sur la question de l’énergie. A la tête de la délégation gouvernementale, le ministre d’Etat François Abiola a relevé que beaucoup de choses sont attendues de cette visite. Et il affirme que les retombées seront grandes pour le pays.