La Nouvelle Tribune

Bretelle de Bopa : nécessité de recentrer le débat sur les questions essentielles

Espace membre

Depuis la sortie fracassante du Président de l’Assemblée nationale, le dimanche 31 août dernier à Bopa, au sujet de la non-réalisation du projet de construction de la bretelle de Bopa, les déclarations à connotation politique   fusent de toute part, de sorte à noyer le véritable problème posé.

Après les troublantes révélations du Président de l’Assemblée Nationale sur un certain nombre de sujets de l’actualité nationale dont, entre autres, le projet de construction de la bretelle de Bopa, les réactions fusent de toute part. Mais ces dernières sont toutes loin d’éclairer le peuple béninois qui a droit à la vérité sur le fond du dossier : la non réalisation d’un projet d’Etat pourtant financé à coups de milliards. Tant ces réactions à connotation politique sont non seulement contradictoires mais en plus sont confuses et imprécises. Notamment sur un certain nombre de points non moins importants pour le contribuable béninois qui voudrait comprendre les raisons qui sous-tendent la non construction à ce jour d’un projet qui a démarré depuis quatre ans.

L’identité du projet

En dépit de l’avalanche de déclarations et de réactions enregistrée depuis la sortie de la deuxième personnalité du pays, la confusion persiste sur l’identité du projet à réaliser ou en cours de réalisation. Il urge donc que les Présidents Mathurin Nago et Boni Yayi informent le peuple et l’opinion publique sur la nature et l’identité du projet objet de débat entre les deux parties afin que toute équivoque sur le projet soit levée. Car, ces guerres de confusions ont souvent servi de prétexte fallacieux à nos politiciens pour s’amender lors de la suite des débats.

Les vrais chiffres toujours attendus

Dans le débat qui a actuellement cours sur le projet de construction de la bretelle, malgré la multitude de réactions, il est pour l’instant impossible au peuple de dire avec exactitude le coût initial du projet. Cela, du fait des montants assez divergents annoncés ici et là  sans pour autant dénier la dénonciation initiale de sa consistance et de son intérêt. A l’heure actuelle, les différentes interventions de l’administration et du ministre des transports et des travaux publics, Natondé Aké, en réplique n’ont pas permis de rejeter les chiffres avancés par le Président Nago à savoir, le montant initial de 1,5 milliard porté par la suite à 4 milliards. Un silence de la part de l’administration à ce sujet de même que toutes imprécisions conduiraient à générer plus de confusions et à éloigner le peuple de l’information réelle.

Et si comme l’a laissé croire le Président Nago, l’administration a procédé à une augmentation du coût du projet, il est attendu de sa part les justificatifs de ce renchérissement.

Le flou sur la source du financement

Les débats actuels méritaient en qualité, à fournir des informations précises sur la source ou les sources réelles de financement du projet. Car déjà, certains prétendent que ledit projet ne serait inscrit au budget national tandis que d’autres allèguent le contraire. Quel est donc ce projet d’Etat, fut-il la construction de la bretelle de Bopa qui n’aura pas une source de financement formelle connue à tel point que personne n’arrive à nous dire la vérité à ce sujet. Ce qui est certain, ce dossier à une genèse et ses archives devraient nous situer. Que ceux qui connaissent du dossier montent au créneau pour dire la vérité qu’il convient de servir, en de pareils cas, au peuple et à l’opinion publique. Le débat est également là, surtout. Car, si les sources de financement sont confuses, l’on serait en droit de conclure que le coût réel du projet serait un secret dont les initiés sont les seuls tenus informés.