La Nouvelle Tribune

Disparition de Pierre Urbain Dangnivo : 4 ans après, le mystère persiste

Espace membre

Que s’est-il réellement passé avec Pierre Urbain Dangnivo ce 17 août 2010 ? Difficile de répondre jusqu’à la date d’aujourd’hui à cette question. La disparition de ce cadre de l’administration centrale des finances demeure un mystère quatre ans après. 

Espérant son retour de service à la maison en cette fin de journée du 17 août 2010 comme d’habitude, les membres de sa famille n’ont eu en échange que le vent de sa disparition. Comme si leur fils a franchi la porte de non retour ce jour. On se rappelle, dans les efforts du Gouvernement pour retrouver ce haut fonctionnaire de l’Etat, il y a eu ce mort exhumé à Womey et autopsié. Mais le doute persiste. Est-ce vraiment son corps ou celui d’un autre comme le soutiennent des membres de sa famille et bon nombre de citoyens béninois éclairés.

Dans cette condition mystérieuse, la douleur reste plus forte principalement au sein de la famille Dangnivo qui réclame son fils. Tout comme elle, les familles Bokossa et Hountondji qui elles aussi sont sous le choc. En effet, dans la psychose engendrée dans le rang des proches de Dangnivo, Alain Evrard Armel Hountondji et Georges Ameti Bokossa respectivement infirmier et homme de main de Pierre Urbain Dangnivo sont partis depuis lors pour une destination inconnue de leurs familles qui aussi les réclament. Elles exigent, à l’instar de de la famille Dangnivo et de la société civile, que lumière soit faite sur cette affaire.