La Nouvelle Tribune

Haac : «c’est une erreur de désigner Boni Tessi et Adimi», pense Franck Kpotchémé

Espace membre

Ce lundi 21 juillet 2014, le chef de l’Etat, Thomas Boni Yayi a procédé à l’installation des membres de la 5ème mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) ainsi que celle du président de cette institution de la République. 

Lors de la cérémonie d’installation retransmise en directe sur la télévision nationale, le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), Franck Kpotchémé a apprécié la composition de la nouvelle mandature de la Haac. Selon le premier responsable de l’organisation des professionnels des médias, pour cette 5ème mandature l’on note beaucoup de progrès dans la désignation des membres devant siéger à l’instance de régulation des médias. Car, a-t-il expliqué, pour cette mandature, les personnes désignées à la fois par le président de la République et l’Assemblée nationale en qualité de communicateur et de juriste le sont bien. Seulement, déplore Franck kpotchémé, les deux représentants de la société civile sont plus politiques que personnalités de la société. En effet, Adam Boni Tessi, désigné par le chef de l’Etat en tant que personnalité de la société civile était au moment de sa désignation, député de la mouvance à l’Assemblée nationale et est l’ancien maire de Nikki. En ce qui concerne la personnalité de la société civile désignée par l’Assemblée nationale, Chabi Félix Adimi, elle était au moment de sa désignation maire de la ville de Savè. Ce qui montre bien que ces deux personnalités loin d’être de la Société civile sont bien des politiques. Et donc pour le président de l’Upmb, «c’est une erreur de désigner Boni Tessi et Félix Adimi» en tant que personnalité de la société civile à la 5ème mandature de la Haac. Aussi, Franck Kpotchémé s’est-il prononcé sur la fermeture définitive du quotidien béninois d’informations «Le Béninois Libéré». Pour le président de l’Upmb, cette fermeture est «la plus grande erreur» de la 4ème mandature de la Haac.