La Nouvelle Tribune

Retrait du droit de grève aux magistrats : encore une défection au sein des signataires

Espace membre

Vendredi dernier au palais des gouverneurs à Porto-Novo, des sources proches de l’Assemblée nationale, ont fait circuler l’information sur la défection d’un député de la majorité parlementaire -et pas des moindres- du rang des signataires de la proposition de loi portant retrait de droit de grève aux magistrats.

Il s’agit de l’Honorable Justin Agbodjété. Selon nos sources, ce député et président de groupe parlementaire, aurait déposé ce jour-là sa lettre de retrait de la liste des signataires de cette proposition de loi. Cela fait suite à la marche gigantesque organisée par les magistrats et les syndicats sur l’Assemblée Nationale. Après le retrait de cette signature, on peut dire que sur les 45 députés initialement signataires, il ne reste que 40 députés. Mais on apprend déjà des sources parlementaires que les autres députés signataires qui résistent encore ont commencé à s’interroger sur la pertinence de leur projet qui continue de susciter grand bruit dans le rang des centrales syndicales et celui de la corporation des magistrats. D’autres sources révèlent même qu’une réunion à huis clos a été organisée à Cotonou par ces députés signataires de la proposition de loi et qu’il ressort que des prémices d’une renonciation audit projet se précisent davantage.