La Nouvelle Tribune

Chefs lieux

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter


La responsabilité de Boni Yayi
Le président de la République, Boni Yayi est-il lui-même responsable du revirement spectaculaire 24 heures après la proclamation officielle des chefs lieux des nouveaux départements ? Assurément oui, estiment beaucoup d’observateurs. Et pour cause ! Le ministre Issa Démonlé Moko n’aurait jamais pu franchir un tel cap sans l’accord préalable de son désormais ex chef. Sinon comment comprendre qu’un ministre cordonne jusqu’à la proclamation des conclusions, les travaux d’un comté technique du genre de celui qui a proposé la désignation des six chefs lieux de départements sans au moins aucun compte-rendu d’étape ne serait-ce qu’en conseil des ministres ou directement au chef du gouvernement dont le fonctionnement est pourtant régis par une charte consacrée entre autres à la collégialité et la solidarité de tous ses membres autour des décisions de l’un quelconque de leurs collègues.

Ludovic D. Guédénon