La Nouvelle Tribune

Nouveaux concours de recrutement : les candidats aux derniers concours frauduleux exemptés des frais de quittance

Espace membre

Le Directeur adjoint du cabinet du Ministère de la fonction publique a annoncé, sur l’émission "Eclairage", des dispositions prises par le Gouvernement pour rendre crédibles les recrutements de 4234 agents contractuels annoncés au profit des secteurs de la santé et des enseignements. Aussi, a-t-il annoncé l’exemption des candidats aux derniers concours frauduleux de la fonction publique des frais de quittance s’ils prenaient part aux nouveaux annoncés. 

Les anciens candidats aux derniers concours frauduleux, invalidés, au profit du Ministère de l’économie et des finances (Mef) ne payeront plus de quittance s’ils désiraient prendre part aux nouveaux concours de recrutement de 4234 agents contractuels de l’Etat annoncés pour très bientôt. Aussi, les partenaires sociaux seront-ils associés au processus pour garantir la fiabilité des résultats et prévenir les éventuelles contestations. Ce sont là, quelques mesures prises par le Gouvernement, pour soulager et limiter la frustration dans le processus des nouveaux recrutements d’agents contractuels d’Etat annoncés au profit des secteurs de la santé et des enseignements. En effet, invité sur l’émission "Eclairage", de ce dimanche, le Directeur adjoint du cabinet (Dac) du Ministère de la Fonction Publique a présenté le nouveau projet de recrutements dont les inscriptions des candidats sont déjà lancées.

D’après le Dac, il s’agit d’un projet qui permettra de résoudre deux préoccupations majeures du Gouvernement : celui du chômage des jeunes et le départ massif des agents permanents de l’Etat à la retraite au cours des années à venir. Ceci, tout en œuvrant à la mise en place d’une administration plus performante. "Ce qui explique la durée du contrat qui est de deux ans renouvelable sur la base du "sérieux" pour les nouveaux agents à recruter". Et pour éviter que l’histoire du dernier concours frauduleux se répète, il annonce des mesures telles la mise en place d’un comité interministériel pour la supervision du processus, l’inclusion des financiers et des partenaires sociaux, la remise de lettre de mission, avec des objectifs clairs à atteindre, aux futures recrues… Et pour "consoler" les candidats des concours frauduleux, le Dac a promis qu’ils seront exemptés des frais de quittance.