La Nouvelle Tribune

Adjarra : les travailleurs remontés contre le maire Saka Yaya

Espace membre

La sous-section d’Adjarra du Syndicat national des collectivités du Bénin (Synacob) affilié à l’Union nationale des syndicats de travailleurs du Bénin (Unstb), avec à sa tête son secrétaire général, Emmanuel Zounon, ont crié leur ras-le-bol vendredi dernier dans la grande cour de la mairie d’Adjarra, face aux comportements du maire à travers des affectations arbitraires des travailleurs membres du Synacob. 

Présente à cette manifestation, Marie René Chabi Gankpé, Sg adjointe de Synacol-P/N, a souhaité dans son intervention, de revoir la situation des travailleurs de la mairie d’Adjarra qui sont en fait là pour le développement de la commune. Elle demande par la suite d’éviter la guerre entre autorité et travailleurs. « Les textes régissant les conventions de l’Organisation internationale du travail et ceux du statut des agents permanents de l’Etat, qui constituent des droits inviolables des travailleurs, n’ont pas droit de cité à la mairie d’Adjarra, avec les comportements arbitraires du maire Saka Yaya » a déclaré en substance Emmanuel Zounon, Sg de l’Unstb. Selon ses propos, « des membres de l’organisation syndicale des travailleurs de la mairie d’Adjarra sont persécutés du fait de leur appartenance syndicale, des travailleurs sont affectés à titre disciplinaire pour avoir fait des interventions au cours d’une assemblée générale des travailleurs, des tractations du maire sont en cours pour la mise sur pied d’un nouveau syndicat voué à sa solde ».Pour terminer, précise Emmanuel Zounon, si rien n’est fait pour rétablir tous les travailleurs persécutés dans leur droit syndical, l’Unstb est déterminée à presser le citron jusqu’à ce que les pépins craquent. Il déclare que, tous les lundis, un sit-in sera organisé à la mairie et dans tous les arrondissements de la commune d’Adjarra pour compter du lundi 21 juillet jusqu’à satisfaction totale des revendications. Moïse Atègbo, porte-parole du Synacob-Adjarra, a exigé que tous ceux qui ont été affectés du fait de leur appartenance syndicale ou de leurs opinions soient retournés à leur poste ; il demande enfin une négociation collective sans délai avec les autorités de la mairie d’Adjarra. Moutiou Adélabou, secrétaire général de la mairie d’Adjarra représentant le maire absent dira qu’il a pris acte de leur motion de sit-in et qu’il rendra compte à qui de droit.