La Nouvelle Tribune

Bénin - Affaire Coovi : Le principal accusé se dédit

Espace membre

Près d’une décennie après son éclatement, l’affaire Coovi, cette affaire relative à l’assassinat du juge Severin Coovi, est loin de livrer tous ses secrets. Seul dossier au rôle pour la session supplémentaire de la Cour de la Cour d’appel de Parakou au titre de l’année 2014, ouverte ce mercredi 02 juillet, l’affaire vient de connaître un rebondissement. 

Un rebondissement qu’on pourrait qualifier de spectaculaire. En effet, à l’ouverture du procès qui, faut-il l’indiquer, tient en haleine la population béninoise notamment celle de Parakou dans le Nord-Bénin, le principal accusé, Clément Adétona, cuisinier du juge sauvagement assassiné s’est simplement dédit. Il est revenu sur ses propres déclarations faites à la fois lors de l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction. En prétextant ne pas avoir eu toutes ses facultés au moment de ses déclarations, l’accusé Adétona qui comparaissait aux côtés d’un témoin (le sieur Boni Kora Yarou, ancien gardien du défunt juge) a raconté à la Cour qu'il se trouvait sous l’emprise de "noix mystérieuse" qu'on lui aurait fait manger et qui l’empêchait de maîtriser ses faits et gestes.

Il ne reconnaît point les faits. Un rebondissement qui remet tout le dossier en question et entretient davantage le mystère autour de ce crime crapuleux commis sur la personne du juge Coovi dont le corps a été retrouvé le 07 novembre 2005 dans la malle arrière de son véhicule de service dans un état presque meconnaissable. Dans cette affaire, rappelons-le, 16 personnes dont l’He Rachidi Gbadamassi alors maire de la ville de Parakou en faveur de qui un non-lieu a été prononcé puis confirmé, avaient été arrêtées et mises sous mandat de dépôt.

Actuellement seuls trois individus sont toujours maintenus entre les mailles de la justice. Espérons donc que ces dernières collaborent avec la Cour qui a encore quelques jours pour cette session supplementaire pour qu’enfin soit élucidé ce crime.